Un jour, une image (33) : tension superficielle

Impressionnant angle de 30°
Faire monter l’eau sans trucage
Un pengő hongrois flotte sur l’eau
Un pengő hongrois flotte sur l’eau
Une goutte d’eau qui ne s’étale pas
Une goutte d’eau – pas même étalée – sur une feuille
Araignées d’eau « flottants » sur l’eau
Deux araignées d’eau s’envoient en… l’eau
Insecte au sec sous le niveau de l’eau
Une paquerette à fleur d’eau

Galerie dédiée sur Wikipédia

Tout comme la force centrifuge n’est pas une force mais une conséquence d’autre force, la tension superficielle (connue aussi sous le calque de l’anglais tension de surface), bien qu’impressionnante, n’est qu’une conséquence d’autres propriétés. C’est aussi cette tension qui est empêche huile et eau de se mélanger durablement et explique la « bordure » quand on regarde un verre d’eau à la perpendiculaire (le ménisque) ou bien la capillarité (l’eau ou la cire qui remontent toute seules).

Clairement un moyen efficace d’intéresser des collégiens à la physique (à condition que ce ne soit pas un cours magistral).

flattr this!