Tags et catégories : quelles différences ?

Franck Paul se demande quelle est la différence entre les tags et les catégories. Voici ma réponse (je met l’emphase sur le pronom personnel, car vous pouvez avoir un avis très différent).

La Suisse Stéphanie Booth a un avis sur la question. Voici ci-dessous le mien.

Différences entre libellés et catégories
Catégories Tags
Cathédrale Bazar
A priori, reflètent les idées du blog. Un moule dans lequel le blog va s’insérer. La liste est préparée et on réfléchit avant de créer une nouvelle catégorie. Résumés sous forme de mots-clés de chaque sujet. Les mots-clés viennent « comme ça ».
Les catégories sont peu nombreuses Les tags sont légion
Objectifs : lier les billets d’un seul blog. Usage surtout interne Objectifs : Lier les billets de divers blogs. Usage surtout externe

Maintenant, j’utilise aussi mes tags comme éléments liant (par exemple, je mmetsun lien vers le mot-clé renouveau africain, qui, de fait apparait comme une catégorie)

Pour ce qui est de mon choix des mots-clés : j’eessaiede résumer le billet avec les mots-clés. Quelqu’un qui ne lirait que les mots-clés aurait-il une bonne idée de ce dont je parle dans le billet ?

Bref, ce sont des variations assez conséquentes sur un thème.

Deux autres comparaisons pertinentes :

  • Tags et meta name=keyword : les premiers remplacent les seconds. Il faut juste un morceau de PHP qui intègre ces tags dans le champ idoine du head.
  • Tags et trackbacks : les deux ont pour objectif de relier des sites entre eux. Le premier est automatisé, le second est manuel (autodécouverte ou pas). Ça me fait penser à la différence entre un réseau de peer-to-peer (Gnutella) et un BBS (KDX).

SeB a bien (= de manière à la fois juste et concise) résumé deux points importants :

  • les catégories sont le résultat d’une réflexion en amont, alors que les libellés (= tags ; j’aime bien le terme) expriment un ressenti immédiat (j’ajouterai que l’on devrait pouvoir saisir l’essence d’un billet juste en lisant ses libellés ; c’est une bonne manière d’avoir libellé son billet) ;
  • catégories et libellés sont complémentaires, pas mutuellement exclusifs (bien que sur ce dernier point, je ne sais trop que penser).

flattr this!

  • Intéressant avis que je vais conserver de côté pour ma reflexion future. Une question reste ouverte quand au caractère optionnel de l’affectation d’une catégorie dans le futur DotClear 2. Dit autrement : un billet sans catégorie est-il significatif ?

  • Je n’aime pas trop, pour deux raisons :

    • Deux poids, deux mesures (j’en reparlerai dans un billet déjà écrit mais qu’il faut que je case) : avec catégories, sans catégories
    • Un billet sans catégorie peut être un billet réellement sans catégorie, ou bien un billet auquel on a oublié d’affecter une catégorie. C’est la raison pour laquelle toutes les chansons que j’écoute sur iTunes ont au moins une étoile (car le compteur de dernière lecture, étant automatique a ses limites : certaines musiques, je ne les ai pas vraiment apprécié, j’ai juste laissé tourné iTunes. Avec une étoile à placer manuellement, je suis sûr que j’ai fait le travail d’appréciation)

    Pour mes billets sans catégories, j’ai la catégorie général ou, parfois, pensées immédiates.

    Mais je ne suis pas très fermement contre non plus. Quand bien même je parle de différence entre les catégories et les tags, je ne suis pas sûr de vouloir la faire perdurer. Je veux dire par là que je passerai peut-être au tout bazar…

  • Vision "subjective" de la globalité du contenu, ou vision "objective" d’un contenu élémentaire, catégories et tags ne peuvent être opposés car ces systèmes se complètent.

    Et puis, les tags ne se résument pas à des simples mots clés posés par l’auteur, quand ils sont fixés par une foule anonyme avec les système folsonomiques ils prennent une dimension sociale. Par consequent le classement qu’il définissent, ne repose sur un compromis ou un sous entendu ( Je mets ce tag car la signification de ce terme convient parce que les autres classe ce type de contenu ainsi )

    Aucun système n’est parfait. Pour bien faire, il faudrait pouvoir avoir des catégories avec hiérarchie et des tags avec relations typées.

    La cogite progresse…

  • Pour des billets sans catégories, je ne sais pas. J’ai déjà des billets dans des ‘fausses’ catégories. Ils ne sont pas traités comme les autres (les pages contacts, mentions légales,…), J’ai aussi des catégories fourre-tout.
    Alors rien ne m’interdit de placer des billets dans une catégorie "no-name". Bon peut-être à l’usage j’en verrai une utilité.

  • Exception à l’exception (que sont les termes de nationalités épicènes comme la majorité des PECO) : les deux termes sont acceptés, Suissesse tombant en désuétude (sauf dans les jeux de mots, car il est le mot avec le plus grand nombre de s).