Archives du mot-clé Slovénie

L’ambassadeur anti-ACTA est slovène !

Je viens d’apprendre que l’ambassadeur1 qui a fait volte-face par rapport à ACTA est l’ambassadeur de Slovénie au Japon (Helena Drnovšek Zorko, la sœur de feu Janez Drnovšek, président écolo) :).

Je sais que ça ne veut rien dire, mais je tenais à le dire. Et pour ceux (nombreux) qui ne savent pas pourquoi je parle de ceci, c’est parce que j’ai vécu quatre ans en Slovénie (où je n’ai jamais été malade, contrairement à Paris).

  1. On ne dit pas ambassadrice pour une femme ambassadeur. L’ambassadrice est l’épouse de l’ambassadeur.

flattr this!

Vaccin contre la grippe : pas que pour les vieux !

Il n’y pas d’âge pour se faire vacciner conte la grippe. Je suis (relativement) jeune mais, de constitution fragile, je la chope à chaque dois (sauf quand je suis en Slovénie). Du coup, afin de ne pas perdre trois jours de salaire (la Sécurité Sociale ne remboursant pas avant le quatrième jour ; on parle de trois jours de carence), il est plus pertinent pour moi de me faire vacciner. Et c’est quand même bien plus agréable que d’être cloué au lit !

flattr this!

Le New Age en Slovénie

Blason de la Slovénie

La Slovénie a dû se doter d’un drapeau et d’un blason en un temps record. Le résultat ne fait pas l’unanimité. Certains affirment que le drapeau ressemble à un fanion de footballeurs ; pour d’autres, étendards et armes rappellent fâcheusement ceux des pays voisins (la Croatie, par exemple) [et que dire de la Slovaquie, au drapeau presque identique ! Comme si ces deux pays n’avaient déjà pas assez de mal à être différencié à l’international…, Ndlr]

Si les couleurs nationales (blanc, bleu et rouge), datent de 1848, le sceau a été conçu tout récemment. Pour dissiper tout malentendu, le service de presse du gouvernement a fourni, à l’intention des Slovènes en particulier, et du reste du monde en général, des éclaircissements sur sa signification, tant du point de vue national que du point de vue universel.

Sur le plan national, la silhouette des monts Triglav, dominant deux lignes ondulantes, évoque la configuration régionale du pays qui s’étend des contrées montagneuses du nord et de l’ouest; à l’Adriatique au sud et, à l’est, jusqu’aux plaines de l’ancienne mer pannonienne. Les trois étoiles à six branches des comtes de Celje symbolisent la tradition politique et culturelle des territoires slovènes, et leur volonté de s’inscrire dans le courant de l’histoire européenne.

Vient ensuite l’explication « universelle » dont tout individu New Age pourrait s’enorgueillir.

La montagne surgissant des eaux est un archétype universel, symbolisant l’équilibre fondamental de l’univers. D’un point de vue humain, il représente également la dualité homme/femme et, au plan planétaire, la dualité nature civilisation. Pareil symbole est accessible à tous les êtres, indépendamment de leur contexte culturel, puisqu’il se réfère à un schéma originel, profondément ancré dans l’inconscient collectif. En outre, il incarne le futur, dans une dimension post-moderne qui renouera avec le respect de l’harmonie essentielle, à tous les niveaux. Les trois étoiles d’or traduisent les principes éthiques et spirituels qui permettront d’instaurer cette harmonie. Leur disposition triangulaire symbolise le pluralisme dynamique.

Voilà, vous savez tout.

À l’époque, Janez Drnovšek n’était président, mais avec un pareil nouillagisme, il aurait pu.

flattr this!

Traduction de Harry Potter : la révolte des fans

Voilà une nouvelle preuve qu’une traduction de qualité ne peut qu’encourager vos ventes : le cas de la diffusion des livres d’Harry Potter en Slovénie.

Selon l’un des sites de référence pour les fans francophones, ce pays a longtemps bénéficié d’un traducteur très doué, qui a notamment oeuvré à la localisation des 5 premiers tomes des aventures du jeune héros. Malgré cela, l’éditeur slovène a remplacé ce prestataire par un autre, beaucoup moins compétent visiblement et qui, selon ce blog spécialisé, n’avait jamais lu les 5 premiers tomes. Un sacrilège pour les fans slovènes.

Les deux derniers livres ont donc été traduit d’une façon médiocre et le résultat fut un réel échec commercial. Le plus intéressant est de voir que cela ne s’arrête pas là : cette piètre traduction a suscité un scandale auprès des fans. Sans réponse de la maison d’édition, la communauté slovène des afficionados du magicien a ainsi crée un blog dénommé Harry Potter Slovenija afin de mobiliser le plus de personnes possible pour réintégrer le premier traducteur dans le process de publication.

Quand la baguette magique ne suffit pas, un blog, un peu de viral et une communauté de consommateurs énervés peuvent faire bien des choses.

Les liens :

  1. Mots &mpa; Co — Traduction : la révolte des fans.
  2. Harry Potter Forever — Traduction des livres : Les slovènes indignés !
  3. The Slovenian Half-Blood Prince and a Muggle translator

flattr this!

Slovénie, le pays aux 8 000 grottes

Recopié sans autorisation de Slovénie, le pays aux 8 000 grottes

La Slovénie compte seulement 2 millions d’habitants, mais pas moins de 8000 grottes ! Celles de Postojna, au sud-ouest de Ljubljana, sont les plus grandes, les plus touristiques aussi. Petit train (le plus ancien date de 1872) et visite guidée obligatoires. Difficile d’imaginer que des millions d’années auparavant, la mer recouvrait cette zone, avant de se retirer et de laisser derrière elle un sous-sol calcaire, ensuite creusé par les fleuves et les rivières en un gruyère féerique.

Aujourd’hui les champs de stalactites (qui descendent), stalagmites (qui montent) et autres stalagmates (quand une stalactite rejoint une stalagmite) en mettent plein la vue. Le spectacle a mis du temps à se monter : il faut trente ans à une stalagmite pour grandir de… 0,1 mm ! Sur les parois penchées, les concrétions ont pris la forme de rideaux aux couleurs variées. Chacun voit dans cet univers surréaliste et humide les contours qu’il veut : une Vierge à l’enfant, un Manneken Pis, des hommes autour d’un feu ou des spaghettis (dans la salle qui portent leur nom).

Rares habitants de ces grottes, les Proteus Anguinus ou « hommes poissons », sortes de salamandres translucides et aveugles (ils n’ont pas d’yeux, ils n’en ont pas besoin) vivent dans les eaux souterraines et obscures et font le bonheur des biospéléologues.

L’avantage d’être français lors de la visite, c’est d’être dans un groupe restreint [NdlR : la guide est très heureuse d’avoir des Français, elle passe son temps à s’embêter—nous ne sommes pas assez nombreux] et de ne pas subir la visite au haut-parleur à la différence de nos amis allemands. Précision pratique : il ne faut pas oublier sa petite laine. Quelle que soit la saison, la température n’excède jamais 10°C.

Plus sauvages – pas de petit train ici –, les grottes de Škocjan (en descendant de Ljubljana sur la route du littoral) sont classées patrimoine de l’UNESCO. Non pas pour leurs galeries et leurs salles, de même nature qu’à Postojna, mais pour le gigantesque canyon qui constitue la deuxième partie de la cavité. Là, les eaux vives de la rivière Reka [NdlR : reka signifie rivière en slovène. C’est donc la rivière Rivière, la rivière] travaillent encore la roche dans un fracas amplifié par l’immensité de la voûte. Sensations assurées, voire franchement déplaisantes pour les personnes sensibles au vertige… Les chauves-souris viennent même vous dire au revoir à la sortie de ce voyage au creux de la terre.

Le site des grottes de Postojna, en plusieurs langues mais pas en français : présentation, photos, horaires et tarifs (visites en français toutes les deux heures). Des infos aussi sur le château médiéval de Predjama, accroché à une falaise à quelques kilomètres de là [NdlR : moi, ça me fait penser à quelque chose…]. L’édifice donne directement accès à des galeries souterraines, celles qui ont permis à un chevalier brigand nommé Erasme de se ravitailler et ainsi résister pendant un an à un siège acharné.

Le site des grottes de Skocjan, en anglais : des explications sur ces grottes, quelques photos et la liste de tout ce qu’on n’a pas le droit de faire dans ce site naturel protégé.

Toujours dans le Karst (terme géographique d’origine slovène — Postojna est le centre mondial de Karstologie, où vous trouverez toutes les revues de karstologie au monde, toutes langue confondues, et le directeur du centre de karstologie parle français), mais plus dans les grottes, notons le lac intermittent de Cerknica ( Cerkniško jezero), peut-être le plus grand au monde. Un lac intermittent est une des multiples spécificités d’un relief karstique : il se remplit par en bas, à la manière des sources vauclusiennes et n’existe que par intermittence (à plein, à vide — comparez les deux photos côte-à-côte !). Dans le cas du lac de Cerknica (prononcé tsèrnitsa), on pêche à mi-saison, on patine en hiver et on fait paître les moutons en été !

flattr this!

Ljudmila, artiste hi-tech ou beauté slovène ?

Recopié sans autorisation de Ljudmila, artiste hi-tech ou beauté slovène ? (2004)

Connaissez-vous Ljudmila ? Une jolie slovène dans Ljubljana, la ville des amoureux ? En fait, le nom d’un collectif branché hi-tech. La Slovénie souhaite devenir une tête de pont incontournable pour le développement du Web dans les Balkans et derrière le discours officiel, artistes, intellectuels et militants regroupés au sein du laboratoire Ljudmila œuvrent pour un « autre » Internet moins mercantile, plus créatif et citoyen.

Lire la suite

flattr this!