Archives du mot-clé prospective

« Plus rien à inventer »

<article déplacé>

flattr this!

Prospective du courrier électronique

  1. Bouclier : il semble assez réaliste qu’à moyen terme, tous les e-mails non signés seront systématiquement refusés (Transhuman Space en parle, mais je n’arrive pas à retrouver la source). La raison : la masse croissante de spam, qui risque de faire s’effondrer Internet.
  2. Lance : les spammeurs ne s’arrêteront pas à cela et se mettront à signer leur messages — signatures bidons, bien sûr.
  3. Bouclier : les mails devront alors êtres certifiés par une autorité — Verisign, Thawte et sûrement d’autres qui les dépasseront.
  4. Lance : les spammeurs trouveront des autorités de certifications très peu scrupuleuses, dans des pays où la loi est très élastique.
  5. Bouclier : il sera nécessaire de s’assurer de la qualité de l’autorité de certification. Pour cela, se mettront en place des labels, groupements, processus… de dimension libre/peu commercial/idéologique mais aussi moins bien armé (peut-être avec un poids gouvernemental – reconnu d’utilité publique – pour leur permettre de mener leur mission à bien).
  6. Lance : round suivant ?

Voilà comment on empile les assiettes, sans vraiment avoir le choix. Tout ça parce que des petits cons égoïstes sont prêts à emmerder les autres pour se faire du fric. Ça n’a rien de nouveau : dans les manifs, on les appelle des casseurs, dans les partis politiques, des politiciens véreux, en religion des sectes… Internet est bien une invention humaine.

Ils en parlent mais ne me le disent pas, les petits cachottiers :

flattr this!

Le futur de l’éducation

Denis Rambaud, président de l’Association des universités populaires de France, Sciences humaines, mai 2006.

Le développement des universités populaires s’explique sans doute par la conjonction de plusieurs facteurs.

La montée en puissance de la réduction du temps de travail a augmenté la disponibilité des gens. Des mouvements protéiformes tels que les cafés philo montrent qu’il y a également une volonté de réinventer des formes collectives d’apprentissage, de réflexion, de découverte.

Plus fondamentalement, nous sommes dans une société où toute une série de repères classiques a changé. Où les individus adhèrent moins à des systèmes idéologiques tout faits, et cherchent à construire un schéma d’analyse de la société qui leur soit personnel. Notre société est également marquée par de fortes mutations technologiques. Les gens qui ont 40 ans aujourd’hui n’ont pratiquement pas vu de micro-ordinateurs pendant leur formation initiale.

Face à la révolution des modes de travail, l’idée de l’éducation tout au long de la vie fait son chemin. Aujourd’hui, les parcours professionnels sont aussi souvent moins linéaires. Moins automatiques. Avant, vous pouviez faire le même métier toute votre vie. Aujourd’hui, les parcours professionnels sont souvent plus complexes.

Lire aussi L’éducation dans la cinquième vague et Repenser la rémunération des masses.

flattr this!

Nanovertige

Louis Laurent, directeur de programme à l’Agence nationale de la recherche, dans le cadre d’un dossier consacré aux nanotechnologies, via Pépites.

La miniaturisation permet d’envisager des accessoires inédits, comme une boîte noire individuelle. De la taille d’un téléphone portable, elle enregistrerait la vie de son porteur — par exemple, le son et une image par seconde. Elle fonctionnerait en permanence, retenant le moindre incident. Dotée d’un moteur de recherche puissant, elle serait capable de retrouver une scène à partir d’indications vagues, comme la dernière fois que j’ai mangé des huitres ? Le propriétaire d’un tel dispositif pourrait fouiller dans sa mémoire, rejouer ses souvenirs ou léguer ce patrimoine individuel numérique…

flattr this!

Une heure critique pour l’humanité

Initialement publié le 29 mars 2006 à 01:45:45   Ceci représente le développement d’une pensée instantanée du 22 décembre 2004     Je crois que nous n’allons pas tarder à rentrer dans une phase extrêmement délicate de l’humanité, à côté de laquelle le 11-Septembre, la Shoah ou même le réchauffement climatique seront de la rigolade. Pour ceux qui veulent s’éviter de lire de la prose, voici le résumé : science et conscience doivent avancer de pair et ça fait longtemps que ce n’est plus le cas. Les gardes-fous traditionnels sont en train de tomber en même temps que des groupes que rien n’arrête se constituent. C’est la vieille crainte de la bombe, mais en pire. Lire la suite

flattr this!

Les grandes tendances du jeu vidéo

À trop se concentrer sur ce qui fait la une des journaux, on néglige que les lumières de demain commencent dans les ombres d"aujourd’hui. Et quand ces chrysalides de lumière ne sont pas ignorées ou occultées, c’est pour être méprisées ou confinées à un rôle d’audimat (qui a oublié l’équation Internet=Pédophilie ?). Une version réduite de cet article est parue dans TOC nº13 Lire la suite

flattr this!