Archives du mot-clé Macintosh

La calculatrice, le jeu d’échecs, les grains de blé et l’infinité

Initialement publié le 24 juin 2005 à 00:41

  1. Ouvrez la Calculette ;
  2. si ce n’est déjà fait, passer en mode expert (cmd+2) ;
  3. entrez 2 ;
  4. appuyez dix fois sur X2.

Vous devriez voir apparaître ceci sous Panther :

! Infinité

Et ceci sous Tiger :

! Infini

À part ça, dans la légende du jeu d’échec, où le roi demande à l’inventeur ce qu’il veut comme cadeau (ce à quoi ledit inventeur répond qu’il veut pour chaque case du jeu le double de grains de blé de la case précédente), quand le roi dit qu’il ne peut pas satisfaire à sa demande, c’est que ça fait au bout de compte (64 cases) 9,22337203685477618 grains de blé. À un gramme le grain de blé, ça fait à vue de nez 9000 milliards de tonnes. Je ne crois pas que ce soit la production de la planète entière au jour présent. Alors, le roi de Perse…

En fait, il semblerait que j’ai largement sous-estimé la rapacité de l’inventeur des échecs : ça s’approche de 18 milliards de mégatonnes de blé.

Si vous vous demandez le rapport entre ces deux chiffres, c’est que, grand mathématicien dans l’âme, j’ai d’abord essayé 254, qui a donné le premier résultat (! infinité). Ensuite, j’ai manuellement fait 1×2×2×2… soixante-quatre fois pour obtenir le second résultat.

Oui, je sais… mais je me soigne !

En fait, j’aurais mieux fais de passer par Wikipedia : Second Half of the Chessboard.

Flattr this!

[QUESTION] Comment transformer OS Ⅹ en réveil ?

Initialement publié le 17 février 2006 à 18:25

Connaissez-vous un moyen, si possible uniquement avec Mac OS X de tranformer votre ordinateur en réveille-matin musical ?

Voici ce à quoi je pense :

  1. Préférences Système, Économiseur d’énergie, Programmer, Démarrer ou activer tous les jours à 6:00.
  2. Automator : récupérer une liste de lecture, lancer iTunes.

Mais je n’ai pas trouvé comment lancer automatiquement un processus Automator à 6 heures du mat’, et encore moins comment lancer iTunes tout seul. Je connais le Doug’s AppleScript for iTunes, mais je n’avais pas réussi à le faire fonctionner.

J’ai essayé Ibeezz (payant) et je l’ai vite jeté. Certes, il marche, mais il prend une quantité dingue de processeur (et si vous le quittez, il prend alors 100 % de processeur.

Flattr this!

Une coquille de pomme

Initialement publié le 15 janvier 2005 à 16:28:xx

Dans quelque mois, quand les derniers ordinateurs capables de démarrer sous OS 9 seront arrêtés, Apple n’existera plus. Il y a une boîte qui s’appellait NeXt et qui maintenant s’appelle Apple. Elle a lancé Mac OS X. Les cubes NeXt et Apple en sont la preuve par l’image.

Pourquoi Steve Jobs est-il retourné chez Apple ?
[…] Il est encore plus facile de voir qu’il voulait sauver neXt (c’est-à-dire, tout ce qui avait été créé par neXt) et, pour cela, Apple était une société écran parfaite et bon marché.

Tiré d’une des nombreuses correspondances de Steven Wozniak.

Et voici la page d’Éric Levenez sur les applications NextStep que l’on retrouve sur MacOS X.

Quelques autres messages à lire chez Woz :

Enfin, Amit Singh, qui a écris (et continue) d’excellents articles de haute tenue sur MacOS X (je n’ai pas traduit car mes talents auraient fait injure au texte original — ce qui confirme que les Indiens sont les meilleurs anglophones au monde) :

It would be an understatement to say that OS X is derived from NEXTSTEP and OPENSTEP. In many respects, it’s not just similar, it’s the same.

Il y a quatre gars importants chez Apple :

Pour moi Apple, c’est Woz, ce gars est excellent.

Macplus propose un retour en arrière sur NeXT, qui corrobore encore plus en détail la parenté.

Ali Baba tempère un peu tout ça.


La citation à-peu-près-dans-le-sujet du jour : It would be an understatement to say that OS X is derived from NEXTSTEP and OPENSTEP. In many respects, it’s not just similar, it’s the same.

Flattr this!

El granelero pasa (27)

  1. Pour faire une démonstration du très beau widget météo de Mac, visitez la ville de Nowhere !
    • invoquez DashBoard
    • activez le widghet Météo (ville quelconque)
    • pomme+alt+click sur le widget

    Le widget vous amène sur la ville de Nowhere. De là, chaque fois que vous reproduirez la dernière étape, vous aurez une nouvelle décoration, ce qui vous permet d’évangéliser. Pour revenir au statut normal, il suffit d’évoquer Dashboard. La prochaine fois que vous l’invoquerez, la ville sera celle que vous avez choisi, pas Nowhere.

  2. Depuis Tiger, la calculette sait utiliser la notation polonaise inverse. Comme elle suit aussi l’ordre des opérations, un jongleur de nombres (physicien, mathématicien…) peut la considérer autrement que d’un regard condescendant. Et elle cache encore pas mal de choses…
  3. Enfin des bureaux virtuels par défaut dans Mac OS X. Ils auront mis le temps (oui, je sais qu’il y a des tas de programmes tiers pour le faire). Il faudra néanmoins attendre 2007 pour caresser le pelage du Leopard (on me souffle qu’un certain monsieur P2P l’aurait déjà).
  4. Safari affiche le CMJN et le PDF. En revanche, il n’affichait pas le JPEG2000 en janvier 2003 (oui, je sais, c’est vieux).
  5. Safari transforme l’apparence des URI. Il montre les URI comme texte en UTF-8 quand possible. Peut-être le but est l’IRI ajouter un lien vers le billet où je distingue tout ceci et dans ce billet, ajouter ce lien : http://www.w3.org/International/iri-edit/draft-duerst-iri-07.txt. Ainsi, http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A8re devient à l’écranhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Mère. Une personne non avertie inscrirait donc des URI en texte normal, alors que c’est illégal. En même temps, le W3C recommande d’utiliser des caractères UTF-8, j’ai donc un peu de mal à comprendre.

Flattr this!

Les mythes sur Cocoa

Beaucoup de gens semblent penser que Cocoa = interface utilisateur créée avec Interface Builder ou fait avec Xcode ou a des boutons bleus ou gère les services ou les seules applications natives sur Mac OS X ou un tas d’autres erreurs ou incompréhensions (Apple n’a pas été particulièrement bonne à lever les ambiguités pour les utilisateurs finaux – qui semblent penser que Cocoa, c’est tout ce qui compte – et on trouve même des éditeurs pour perpétuer cette confusion)…

Mais ce n’est pas le cas ; comme l’a déjà dit Josh, Cocoa est juste une manière de programmer des applications sur Mac OS X. Les applications Carbon, Cocoa, Java, même AppleScript peuvent avoir les boutons bleus de l’apparence Aqua, les applications Carbon peuvent utiliser (et utilisent) les services, et vous pouvez même créer l’interface de votre application AppleScript dans Interface Builder ; rien de toute ces choses n’est spécifique à Cocoa.

Comme le disais Ali Baba : On peut faire des usines à gaz aussi en Cocoa (iPhoto) et des logiciels de qualité en Carbon (iTunes).

Vu que j’ai trouvé une application Java qui marche plutôt bien sur Mac, Gurps Character Sheet (normal, c’est un maqueux qui l’a fait), je me dis que l’on doit pouvoir faire autre chose que vendre du consulting, comme des choses utiles et rapides, avec du Java.

<troll>Il y en a même qui disent que c’est possible avec du XUL…</troll>

Flattr this!

Balayer l’arrière-cour : comment j’ai récupéré 25 % d’espace disque

Imaginez si la seule manière d’avoir une maison propre, après l’avoir habité pendant deux ans, était de raser la maison et d’en reconstruire une à l’identique…

C’est pourtant ce qui se passe dans le monde atypique de l’informatique.

Je viens de réinstaller ma machine (pas fait depuis deux ans). J’ai dû le faire parce que j’avais agit de manière impatiente (j’ai forcé à quitter un installeur, pensant qu’il était bloqué, alors qu’il fallait juste patienter longtemps).

En réinstallant, j’ai fais le ménage dans les archives de ~/Library : 200 Mo de fichiers orphelins (c’est-à-dire appartenant à des applications que j’ai supprimées) et 300 Mo de cache (qui aurait dû être supprimé à la fermeture de l’ordinateur). Sans être programmeur, je ne trouve pas ça propre. Mais on s’en fout, hein, les disques sont gros, pourquoi faire les choses proprement… Oui, je sais que, quand il s’agit d’Internet (vidéos en cache), ça peut être une bonne idée, mais qu’au moins je puisse dire quelque part dans les préférences si moi je pense que c’est une bonne idée.

J’ai dû jouer 3 fois aux échecs (chess.app), pour voir à quoi ça ressemblait. Hop, 2 Mo de cache. NvU, 1,5 Mo de cache (je l’ai utilisé deux fois puis désinstallé), Flock (lancé, essayé, supprimé), 1,4 Mo…. Des exemples comme ça, à la douzaine, j’en ai.

Quand j’ai vidé la corbeille, il y avait 428,2 Mo d’ordures.

Sans compter quelques joyeusetés comme : Application Support, 120 ko à l’installation, 200 Mo après deux ans.

Le pire c’est quand, comme moi, vous n’avez plus d’espace sur le disque dur. Alors, quand on se rend compte de tout le gaspillage…

J’ai du mal à y croire : avant, il me restait 200 Mo. Maintenant, il me reste… 10 gigas! Certes, je n’ai pas réinstallé les applications et il y a encore un giga de préférences et autres trucs à remettre.

Mais quand même. Qu’est-ce qui va mal sur OS X? (notez que Windows, c’est pire puisqu’il y a en plus la base de registres)

Autre chose : j’ai sauvegardé Adium (l’exécutable) et ce que je pense être son fichier de préférence /Library/Preferences/com.adiumX.adiumX.plist. Sauf que… mes comptes ont disparu

  • où sont-ils ?
  • pourquoi ne sont-ils pas avec les préférences ?
  • comment peut-on espérer s’y retrouver si tout est n’importe où (oui, je sais, on n’est pas censé. Ce n’est pas un argument valide) ?

Plus fort encore :

Un bon élève, Omniweb : aucune pollution, vraiment. La seule différence entre les anciens et les nouveaux fichiers tient à la taille des fichiers de signets et d’historique – normal – et à ce qu’il y a deux fichiers supplémentaires dans mes anciennes préférences des backups automatiques (bookmarks~ et downloads~). Seul point noir, le cache qui n’était pas vidé alors que j’avais demandé le vidage de l’antémémoire. Bref, bien. J’avoue que ça me fait particulièrement plaisir, car je trouve qu’Omniweb est l’un des meilleurs navigateurs du marché (voire le meilleur si on limite à Mac).

Au total, entre toutes les phases de ménage décrites et la différence entre avant et après, j’ai récupéré 9 gigaoctets soit 25 % de mon disque dur de 37,5 Go formatés. Ving-cinq pourcents !


La citation à-peu-près-dans-le-sujet du jour : small is beautiful

Flattr this!