Archives du mot-clé label

Gmail and label colours

Checked today: when applying a colour to a label and its sub-label, colour only apply to already-existing sub-labels. If you create a new label later on, it won't have any colour, you will have to update it manually.

Depending on cases and people, it may be a feature or a limitation (for me, it is a limitation).

flattr this!

Gmail bug with label and Select all conversations

It seems I discovered an annoying bug with Gmail: Labelling a selection doesn't work with "extended" select all (selecting all messages in all results, not only the present page).

Summary

Impossible to add labels on multiple page result at once. Each page must be labelled separately (once per page, not once per conversation, fortunately!)

Steps to reproduce

  1. Go to Settings, Labels and create a test label. Say, Dummy label.
  2. On the main page, Enter the following query before:2009/06/01 (this is what I used because I wanted to select old mails). Be sure the result will span over multiples pages; if it doesn't just create a search string that will.
  3. Just for checking everything else works fine: open the first result and add the Dummy label to it. It should now have the Dummy label, as expected. Then remove the label to reset.
  4. Just for checking everything else works fine: on the main page, check the first result and add the Dummy label to it. It should now have, again, the Dummy label, as expected. Then remove the label to reset.
  5. Now select all by checking the checkbox over Search results. Since it is a multiple pages search result, a message will appear atop the list, saying All xx conversations on this page are selected. Select all xxx conversations in Search results.
  6. Add the Dummy label to the selection. All the messages on the page will have the Dummy label label. Once again, this is the expected behaviour. So far, so good. Remove the label to reset.
  7. Now the tricky part: again select all by checking the checkbox over Search results. Since it is a multiple pages search result, a message will appear atop the list, saying All xx conversations on this page are selected. Select all xxx conversations in Search results. This time, do click the Select all xxx conversations in Search results.
  8. Then you'll get it. No conversation had been selected!

Thus: incompatibility between adding label and select all on all pages.

If you cannot reproduce, please specify at which step it stop working like I described.

flattr this!

Magnatune, artistes et Web réconciliés

Alors que défenseurs de la liberté des échanges sur le Web et maisons de disques s’affrontent pour savoir comment préserver la rémunération des musiciens face au téléchargement sauvage, le site Magnatune.com propose un système de vente de musique en ligne qui pourrait mettre tout le monde d’accord. Ce label musical créé en 2003, qui compte déjà 207 artistes dans son catalogue, a en fait transposé le mode de distribution des logiciels shareware à l’univers de la musique. Le principe : on écoute gratuitement en ligne (en streaming) tous les morceaux du catalogue de Magnatune. On peut ensuite acheter et télécharger des albums, au format désiré (WAV, MP3, AAC, etc.) en acquittant 4 € par album (et plus, si on le désire). 50 % de ce qui est versé revient à Magnatune, l’autre moitié à l’artiste. Les fichiers musicaux ainsi téléchargés sont fournis sans verrou numérique (DRM), on peut les graver et les copier autant de fois que l’on veut, et Magnatune tolère qu’on les échange, à titre privé, sur Internet.

Le site, dont la devise est We are not evil, entend ainsi miser sur le lien affectif entre les musiciens et leur public plutôt que sur la contrainte ou la peur de poursuites.

Label

En anglais, Magnatune est plus qu’une plate-forme de distribution en ligne ou un site d’hébergement de MP3, c’est aussi un label indépendant. En moyenne, sur trois-cents artistes qui envoient leurs morceaux, Magnatune n’en édite qu’un seul, ce qui lui permet d’offrir un catalogue varié et de qualité (du classique à la techno en passant par le blues), même s’ils ne comportent pas encore de musiciens ou groupes du Top 50.

Pratique

Le site www.magnatune.com permet d’écouter en qualité « CD », gratuitement en illimité et sans inscription, l’intégralité des morceaux des 429 albums de son catalogue. Il suffit d’être équipé d’un lecteur multimédia (comme VLC ou Winamp) capable de lire le format MP3 et les playlists M3U.

Pour acheter un album, cliquer sur buy : un formulaire permet de choisir le montant que l’on souhaite verser (4 € minimum, 6 € conseillé, la moitié est reversée à l’artiste) et son mode de paiement (Carte bleu ou Paypal)

Une fois le paiement effectué, le site fournit un lien et un mot de passe (valable 60 jours) qui permet d’accéder à une page où l’on peut télécharger l’album entier, ou morceau par morceau, sous divers formats (WAV, FLAC, AAC, MP3, OGG). Les fichiers téléchargés peuvent ensuite être librement copiés ou gravés sur CD, tant que leur utilisation reste privée.

Pour chaque album acheté, Magnatune invite aussi trois amis que vous parrainerez à venir télécharger l’album gratuitement.

20 minutes, « Magnatune, artistes et Web réconciliés », Yaroslav Pigenet


Magnatune a été créé par des étudiants de Berkeley (Californie), université célèbre pour son non-conformisme. Depuis la publication de l’article (2 janvier 2006), le nombre d’artistes est monté, selon Wikipédia, à 222. Il y a également Jamendo, apparemment la coqueluche du tout-blog, mais je le connais encore moins.

Le slogan de Magnatune fait forcément penser à celui d’autre entreprise californienne (Google) : don’t be evil.

flattr this!