Archives du mot-clé grammaire

Correspondances entre les temps du slovène et du français

Le slovène a beaucoup moins de temps que le français : six en tout et pour tout (infinitif ; passé, présent et futur de l’indicatif ; présent de l’impératif ; plus-que-parfait de l’indicatif qui n’est que très rarement employé), à comparer au vingt-quatre (au moins !) du français.

Lire la suite

flattr this!

Infinitif négatif en français, anglais et slovène

L’infinitif négatif est une curiosité rarement utilisée en dehors du métalangage (linguistique, enseignement d’une langue, didactique, pédagogie…). Il pose problème à la traduction, car cet « infinitif négatif » n’en est un qu’en français : dans d’autres langues, l’esprit d’un fait absolu (infinitif) et absent (négatif) sera traité par une autre lettre.

  • En français, la lettre est l’infinitif négatif. Ne pas fumer.
  • En anglais, la lettre est le présent progressif négatif. No smoking, pas en train de fumer.
  • En slovène, j’ignore la lettre, mais il semble que ce soit traduit soit par la vieille forme grammaticale (et périphrastique ?) connue sous le nom de supin soit, plus probablement (car le supin s’attache généralement à une intention et une verbe mouvement), par une phrase verbale négative. Kaditi je prepovedanje, fumer est interdit.

flattr this!

application/francais+correct

J’ai à peine commencé à lire votre article et je bute sur malgré que…

Désolé mais à la première ligne ca ne me parait pas être un gage de clarté sur la suite (que je n’ai donc pas lu).

À la prochaine ;-)

Éric applique le application/xhtml+xml à la langue française : il arrête de parser à la première erreur :-)

application/francais+correct ?

flattr this!

Enseignement d’une langue

On comprend la grammaire
On apprend le vocabulaire.

En effet, une langue suit des règles de grammaire (et de morphosyntaxe), mais le vocabulaire (un corpus de mot, ainsi que, parfois également les orthographes exceptionnelles), lui, doit être appris par cœur.

Deux éléments à la frontière :

  • l’affixation, régie par des règles, mais qui demande de mémoriser un grand nombre d’affixes (-tion, tie, -ette, -ure…) ;
  • la conjugaison, là encore régie par des règles, mais dont les désinances sont encore nombreuses (eo, ç…).

Grammaire comme vocabulaire fonctionnent autant au cas-par-cas qu’à la règle, mais ils représentent néanmoins les cas les plus éloignés de chaque extrême.

flattr this!

L’expression de la quantité en slovène

Initialement publié le 24 juillet 2005 à 13:35:13

Nombres et déclinaisons
Quantité Déclinaison Exemple Primer
Un Singulier Une voiture En avto
Deux Duel Deux voitures Dva avta
Trois ou quatre Pluriel Trois voitures Trije avti
Cinq ou plus, ou indéterminée dénombrable Génitif pluriel Des voitures Avtov
Indéterminée indénombrable Génitif singulier Du lait Mleka

Exception : les durées se comptent toujours au nominatif sept jours → sedem dni et non sedem dnov

Exception à l’exception : les semaines et les mois à partir de cinq sont « exemptés d’exception » et se comptent normalement sept mois → sedem tednov1 et non sedem teden

N’essayez pas de deviner les désinences avec ces exemples, vous n’avez pas assez de données pour le faire.


  1. On dit tednov et non tedenov car le e caduc (polglasnik) s’amuïsse (disparait) quand la flexion ajoute une syllabe.

flattr this!

Poser une question

Initialement publié le 01 mars 2005 à 22:56:05

Trois manières de poser une question :

Forme intonative
Phrase déclarative avec changement d’intonation (oral) ou point d’interrogation (à l’écrit). Grammaticalement incorrect, mais très fréquent.
Registre familier
Tu écris ? Je peux te tutoyer ?
Forme longue
Est-ce que + phrase déclarative. Peut s’employer n’importe quand, mais c’est long.
Registre courant
Est-ce que tu écris ? Est-ce que je peux te tutoyer ?
Forme inversée
Phrase interrogative. Plutôt à l’écrit.
Registre soutenu
Écris-tu ? Puis-je te tutoyer ?

Plus d’informations sur Wikipédia.

flattr this!

De l’importance d’apprendre une langue dans sa langue natale

Je prend depuis peu des cours de slovène avec une française bilingue.

Ça change énormément : outre que ce sont des cours particuliers, elle peut m’expliquer les subtilités de la langue, m’avertir des pièges tendus aux francophones… Ainsi, même quand on parle (presque) parfaitement anglais, comme moi, avoir un professeur de langue locuteur natif de sa langue natale est important.

flattr this!