Nexus 4 : premières impressions

J’ai reçu hier mon Google LG Nexus 4.

Par rapport à mon horrible ZTE Blade (première génération, coincé sur 2.1), c’est le jour et la nuit. J’ai repris plaisir à utiliser mon téléphone pour autre chose qu’appeler, supprimer des mails (sans les lire) ou prendre de courtes notes sur Evernote.

Rapide, fluide, beau.

Évidemment, la question éternelle : pour 80 euros de plus, aurais-je mieux fait de prendre un Wiko Darkside, avec son impressionnant voire malaisé ?) écran de 5,7 pouces (ni l’un ni l’autre n’ont la 4G ou un slot mémoire) ? Je ne le saurais je pense jamais, même si la présence d’un haut parleur à l’arrière sur le Wiko (comme sur le ZTE) me refroidit.

Juste un regret : je pensais que Google Now me permettrait de naviguer dans l’interface (un peu à la manière de Spotlight sur OS X), mais non, il s’occupe “juste” de tout le reste — chercher des infos sur le web. Pas de papotage pseudo-social avec Google Now non plus, mais probablement que ceci ne m’aurait amusé que cinq minutes.

Je ne pense pas installer CyanogenMod ou d’autres ROM alternatives.

Côté sécurité, j’ai mis un PIN (par défaut, c’est portes ouvertes), activé les options de verrouillage à distance et de verrouillage de la SIM, installé Avast Mobile Security (parce que je n’en connais pas d’autres) et chiffré le “disque dur” – comme sur ma Debian, soit dit en passant et ça ne sert à rien, apparemment. Au moment où j’écris ces lignes, le chiffrage est en cours (il peut prendre plus d’une heure, me dit Android) — en revanche, j’ai l’impression que je ne peux plus choisir Face Unlock ou schéma. J’ai depuis également caché les mots de passe.

Voilà, c’étaient les réactions à chaud.

MAJ : ouiiiin

Flattr this!