Microsoft, Google et le nouveau visage des NTIC

J’apprends par Jean-Christophe (Courte) que Jean-Louis (Gassée) (fondateur de BeOS et d’Apple France) a une chronique chez 20 minutes (vous savez, le torchon bas de gamme qui va détruire la société française, mettre au chômage la fine fleur du journalisme, qui est l’ambassadeur du libéralisme le plus dévoyé, insérez votre argument pipeau préféré…).

Heureusement qu’il publie peu (le dernier billet date du 24 mai), car, si ces articles étaient aussi fréquents qu’ils sont intéressants, je passerais ma vie sur devant l’écran (comment ça, c’est déjà le cas ?).

Or donc : une rétrospective de Microsoft vs. Google (l’ancien Très-Grand et le nouveau Très-Grand), avec explication des raisons de la chose et comment Microsoft ne peut plus utiliser ses méthodes habituelles. C’est simple (legible diraient les anglophones) sans être simpliste, sobre (j’aime beaucoup son style, fluide mais sans fioritures ; on voit que c’est un ingénieur qui parle, pas un journaleux) et ça n’oublie rien. D’un autre côté, si vous connaissez bien tout ça (API War, applications composites / mashup, innovation ascendante), ça ne vous apprendra pas grand-chose. Mais ça restera utile pour pouvoir faire un topo, expliquer à autrui…

flattr this!