Mémoire sélective

Nous nous souvenons de ce qui :

  • nous importe (c’est-à-dire qui est associté à des émotions fortes) ;
  • est souvent effectué (la perfection par la pratique) ;
  • est arrivé récemment.

J’ajouterais aussi ce qui nous plaît pour refléter la tendance qu’a un croyant (au sens large) à ignorer ce qui ne va pas dans son sens (c’est différent de la malhonnêteté intellectuelle, où la personne refuse ; ici, il s’agit de ne pas prêter attention).

Vos avis sur ces quatre points ?

flattr this!

  • Il y a des choses (concernant des sujets) qui me plaisent que j’oublie plus rapidement que je ne le souhaiterais, donc le quatrième point me laisse plus dubitatif. Mais c’est sûrement assez personnel. Je sais que pour ma part la répétition est très importante, il me faut souvent lire plusieurs fois des choses sur un sujet pour parvenir à m’en imprégner sur le long terme.

  • J’ai l’impression que le quatrième point (« si ça nous plaît ») se rattache au premier (« si ça nous importe, si ça provoque des émotions fortes ») dans le sens positif.

    J’ajouterais un autre point: on se souvient de quelque chose si ça ressemble à quelque chose d’autre dont on a tendance à se souvenir (le moyen mnémotechnique).