La plate-forme Firefox

Il y a environ un an, MacBidouille notait que l’iPod n”était pas considéré comme un « simple » baladeur, mais comme une plate-forme.

Firefox, c’est pareil : ce n’est pas d’un navigateur Web (avec Gopher et FTP en sus) que l’on parle ici. Firefox est une plate-forme.

  • Le XUL (la partie graphique) vantée par Tristan (et honnie par moi) ; dommage que Tristan n’ait pas un tag ou une catégorie idoine, je ne sais pas où pointer, du coup.
  • mais aussi et surtout les extensions, dont le succès dépasse, je pense, toutes les prévisions.

C’est de ces extensions que je vais parler ici (je ne vais pas expliquer ce que c’est, vous connaissez tous le principe du Lego).

Les extensions

Certaines extensions améliorent considérablement la navigation :

  • AbBlock Plus, le bloqueur de pub
  • Scrapbook, qui non seulement évite les mauvaises nouvelles genre page disparue/devenue payante/contenu différent, mais aussi bien plus encore.
  • Customize Google, qui a même des vidéos de présentation (pas mal faites du tout)

D’autres cependant vont plus loin en sortant du champ de la simple navigation :

Embrace and extend

Un cran au-dessus des autres pour l’éloignement, la motivation première de ce billet : Allpeers, (découvert grâce à Daoro). Jugez plutôt comme l’on s’éloigne du navigateur pour aller à la plateforme :

  • Messagerie instantanée
  • Partage multimédia
  • Privé et sécurisé (sur invitation)

Allpeers (tous des pairs en français) fait donc de Firefox un navigateur avec des fonctions P2P. Cela n’est pas sans rappeler Songbird, une sorte de mélange Firefox/iTunes (ou, plus éloigné, EMACS, qui comme Mozilla/Seamonkey, fait à peu près tout). On pense aussi aux divers projets de systèmes d’exploitation Internet, comme la rumeur GoogleOS ou, plus anciennement et trop en avance sur sont temps, les network computers (quelque part entre le terminal et le client riche).

Par ailleurs, si l’on examine la courbe de progression de Mozilla, on se rend compte qu’en fait, il n’a du succès que depuis 2005 : avant, Mozilla ne faisait que récupérer les parts de marché de Netscape (je parle des versions 4.x et moins).

Conclusion

Je n’aime toujours pas Firefox (il en irait peut-être autrement si j’étais sur Windows ou, plus encore, sur Linux) mais il faut reconnaître que le potentiel derrière est assez énorme.

La première version de cet article était un gros texte plein de fioritures. Cette version va à l’essentiel, même si elle est moins esthétique.

flattr this!

  • La révolution AllPeers

    Allpeers est encore en plein développement, mais quand il sortira ça va faire mal ! Allpeers est une extension pour Firefox (le fameux navigateur web sécurisé et respectueux) qui offira les fonctions suivantes :