François Bayrou souhaite du long terme en politique

François Bayrou s’est également prononcé en faveur de [la nomination d’un vice-premier ministre en charge du développement durable et de l’aménagement du territoire] en notant que les impératifs du climat nécessitent une action de long terme alors que l’action gouvernementale relève du court terme. Il est donc essentiel d’installer au cœur de l’État quelqu’un dont la mission sera d’avoir une vision de long terme. Par ailleurs, il a déclaré adhérer au principe de la taxe carbone, difficile à mettre en œuvre, mais très importante.

Un politique qui parle de long terme ! Ça, ça fait plaisir.

Procédé rhétorique : je feins la surprise pour mieux attirer l’attention, mais ne suis en fait pas du tout surpris de la part de François Bayrou ; c’est même parce qu’il parle de long terme que j’ai des sympathies pour lui.

Petite remarque qui fait plaisir mais ne doit pas donner lieu à (trop) de sous-entendus : François Bayrou est une des rares personnalités politiques depuis quelqu’un d’autre à parler (presque) sans notes — j’ignore si c’est calculé.

flattr this!

  • La taxe carbone, elle a été voté par le parlement européen. Donc c’est pas la France qui décide seule. Dans le cadre du protocole de Kyoto, 2008, sera l’année de l’extension au dela des frontières de l’Europe du mécanisme des crédits carbone.