Écologisme au rabais

L’emphase est mienne.

Le nouvel hôtel de la région, tout de verre et d’acier, réponds aux exigences de la haute qualité environnentale. […]

À quelques kilomètres de là, un immeuble bardé de métal gris s’élève comme un silo, dans un quartier résidentiel en marge d’un centre historique. Une pancarte lui colle l’adjectif d’écologique, sans doute pour mieux faire accepter la pilule aux riverains.

Car l’écologie devient la nouvelle morale, l’argument définitif sensé rallier l’unanimité sinon faire taire les velléités de protestation.

Mais qu’y a-t-il d’écologique dans ces constructions ? Une basse consommation énergétique sans doute. Le bilan de la construction elle-même est nettement moins favorable : le métal et le verre nécessitent beaucoup plus d’énergie pour leur fabrication que le bois ou l’argile (briques).

[…]

Non, ces constructions ne méritent pas d’être qualifiées d’écologiques. L’écologie, science de la complexité, ne peut être réduite au seul facteur énergétique. Le concept de développement durable admet sans doute ces pratiques, mais celles-ci démontrent la distance qui les sépare d’une démarche authentiquement écologique.

flattr this!