Écogestes — énergie

Les écogestes sont des gestes quotidiens que tout un chacun peut faire pour améliorer, à son niveau, la protection de l’environnement. 1+1=3.

Un écogeste est un geste, souvent simple et quotidien, que chacun de nous peut faire afin de diminuer la pollution et améliorer son environnement. Ces gestes constituent la pratique de l’écologisme au quotidien, parfois appelée écologie pratique. Ces gestes peuvent varier d’un pays à l’autre, selon les coutumes et le niveau de vie du pays concerné.

Nous passons désormais à l’énergie.

Appareils électriques

  • Installer ou faire installer un système de production d’énergie renouvelable dans l’habitation :
  • Ne pas laisser d’appareil en veille (hormis l’hibernation pour les ordinateurs)
  • Remplacez les écrans à tube cathodique par les écrans à cristaux liquides (LCD, TFT et mieux encore et bientôt, OLED/SED) ;
  • Préférer le secteur ou le Ni-MH aux piles et au Ni-Cd.

Éclairage

  • Éteindre la lumière dans les pièces que l’on quitte (sauf si on y revient tout de suite et que les ampoules sont au fluor) ;
  • Bannir les lampes à incandescence (sauf travail artistique). Pour la majorité des cas, utiliser des lampes au fluor, qui consomment environ cinq fois moins que des ampoules traditionnelles ; pour les autres (cycles d’allumage courts), choisir la cathode froide ;
  • Dans les couloirs, les caves ou à l’extérieur, remplacer les interrupteurs par des détecteurs de présence ou des minuteries alimentant des lampes à cathode froide.

Réfrigérateur et congélateur

  • Choisir une congélateur ou réfrigérateur à froid ventilé (pas de givre, dont trois millimètres augmentent la consommation de 30 %) ;
  • Ne pas placez y placer d’aliments chauds ou tièdes ;
  • N’ouvrir les portes que le temps (et l’angle) nécessaire ;
  • Vérifiez l’étanchéité de la porte : si le caoutchouc est en bon état, on ne doit pas pouvoir passer une feuille de papier entre l’appareil et la porte.

Cuisson des aliments

  • Préférer les plaques chauffantes à induction et les fours à micro-ondes : leur rendement énergétique est bien meilleur (bien qu’un micro-ondes ne remplace pas un four) ;
  • Adapter la taille de la plaque chauffante ou du brûleur à celle du récipient ;
  • Adaptez la taille du récipient au volume des aliments et utilisez un couvercle ;
  • Coupezr l’alimentation des plaques chauffantes peu avant la fin de cuisson : la chaleur résiduelle est suffisante ;
  • Utiliser le système de la marmite norvégienne : arrêter le chauffage avant cuisson complète des aliments et bien isoler la casserole—la cuisson se terminera à l'étouffée et le plat restera chaud longtemps ;
  • Profiter de ce que la plaque de cuisson ou le four sont chauds pour cuire d’autres choses.

Chauffage et isolation

  • Accumulateur d’eau chaude à 50 °C (suffisant contre les microbes) ;
  • Isolez le chauffe-eau et les tuyaux ;
  • Isolez la toiture (diminution de la consommation d’énergie de 30 %) ;
  • Triple vitrage (conservation de la chaleur et insonorisation). Rend volet comme climatiseur caduc ;
  • Température idéale : 19 °C. Si vous avez froid, couvrez-vous.
  • Chauffage à thermostat programmable : baisser la température la nuit et lors des absences ;
  • Installer une ventilation mécanique contrôlée : en été, l’air se refroidit sous terre ; en hiver, il s’y réchauffe.

flattr this!

  • Hum. Pour les écrans, je ne suis pas certain.
    L’année dernière, nous avons comparé les consommations (fournies par le même constructeur) de deux 17 pouces, et le cathodique avait une consommation moins importante que le LCD!

    Quant à l’isolation de la toiture, je fais ça la semaine prochaine.

  • N’en déplaise à Lula ou à George Daboliou, l’éthanol ne peut être qu’une solution partielle à la lutte contre le réchauffement planétaire. S’il fournit de l’énergie, il prive en même temps certaines populations d’une source de nourriture indispensable.
    Une solution innovante et quelque peu iconoclaste est développée sur le blog http://www.thedino.org dans un billet intitulé “ETHANOL”.

    Bonne lecture et bisous

  • Petite précision concernant le chauffage : diminuer la température moyenne à 19° voire moins, oui. Mais si vous avez froid, ne vous couvrez pas plus ! Le corps est parfaitement capable de s’adapter à 19° en T-shirt, voire moins, tout en ayant une sensation de confort. Par contre, si on habitue le corps à de nouvelles épaisseurs de vêtements, il aura de moins en moins l’habitude de réagir.

    Du coup, le corps saura de moins en moins bien faire face aux chocs thermiques qui sont inévitables. Et par conséquent, le corps tombera plus facilement, donc plus souvent, malade. Ce que constatent les médecins : les gens qui prennent froid le plus facilement sont ceux qui se couvrent le plus.

    Après, bien sûr, il faut “éduquer” son corps de manière douce et pas trop brutale. Il est parfaitement possible de rester dehors toute une journée en T-shirt par -20 ou se baigner dans de l’eau à 0°, sans jamais être malade. Avec de l’habitude, et une hygiène de vie très saine. Mais si quelqu’un, chez lui et/ou au travail, est tout le temps à 25° voire plus, passer à 19° d’un coup risque de faire un choc trop brutal !

    L’idéal est de stimuler le corps par des expositions limitées mais régulières au froid, si possible avec un peu d’exercice. Comme de marcher dehors lorsqu’il fait froid et sec, sans trop se couvrir, en protégeant éventuellement un peu plus la gorge ou les extrémités. Et d’éviter les chaleurs trop élevées à la maison ou au travail, et de retirer les épaisseurs de vêtements quand on passe d’une ambiance froide (extérieur) à une plus chaude…