Comparaisons des encodeurs génériques

Je continue dans la nécromancie de dossier. Aujourd’hui, je compare la bande à Zip et ses cousins RAR, ACE et les autres. Pour une fois, la qualité ne sera pas au rendez-vous. Enfin, c’est mon avis…

Encodage
Ensemble de techniques opérant des modifications sur le format des données.
Archivage
Regroupement d’un ensemble de fichiers sous la forme d’un seul. C’est ce que fait tar sous Unix. La différence entre un dossier/répertoire et une archive est que l’on peut télécharger l’archive en une seule fois, alors que le répertoire nécessite un téléchargement individuel de chacun des composants. Une archive n’est pas nécessairement compressée.
Compression
Cette opération va souvent de pair avec l’archivage (mais pas toujours ; voir le cas Doublespace/Drivespace sous Windows 3x/9x/Me ou de la compression de fichiers sous Windows NT/2K/XP). Il s’agit d’encoder les fichiers de manière à réduire leur taille.
Chiffrage
Des données chiffrées sont encodées de manière à ce que leur contenu ne puisse être visionnée sans autorisation. L’autorisation prend généralement la forme d’un mot de passe.

Ici, je me référerai aux programmes que je compare sous le terme générique de compresseur. Le terme idoine serait encodeur, mais bon… De même, les données passées à la moulinette d’un compresseur seront appelées archives. Ce n’est pas techniquement exact, mais c’est l’expression consacrée et aucun terme de remplacement n’est parvenue à mes oreilles. En effet, la majorité de ces programmes sont tout à la fois capable d’archiver (ce qui est généralement présenté sous la forme d’une « compression nulle » ou d’une « compression de stockage »), de compresser (plus ou moins bien selon l’algorithme et les arguments utilisés) et de crypter les données (par mot de passe).

Enfin, je ne m’attarderai pas sur les programmes de compression d’exécutables, très puissants, mais spécialisés.


Il y a une foultitude de compresseurs sur Internet, lesquels sont les plus intéressants ? Plusieurs facteurs sont à considérer :

  1. Les formats supportés, en lecture comme en écriture ; il faut moduler ceci avec les formats pertinenents
  2. La puissance du format
  3. Les outils secondaires, astuces qui rendent la vie bien pratique ;
  4. La licence du produit : est-il libre ou propriétaire ?
  5. L’ergonomie générale.

Formats de lecture et d’écriture

Remarques sur les formats de compression :

  • Les programmes sont toujours capables de lire les formats qu’ils encodent.
  • Base 64 et UUencode sont des formats d’encodage de courrier. Il est excessivement rare qu’on ait besoin d’un lecteur indépendant pour ces formats. Du fait de l’utilité réduite de leur lecture, je les ai mis en gris clair (un seul X pour les navigateurs texte). Au contraire, certains formats sont fréquents et requièrent un support important. Je les aie mis en gris foncé (quatre X pour les navigateurs texte). Lorsque je fais le total, chaque X vaut un point.
  • HQX est un format Mac OS Classic
  • La version de Stuffit est celle pour Mac
  • Les programmes lisant le TAR et le GZIP peuvent lire le TGZ.
  • Afin de vanter artificiellement leur produit, certains éditeurs n’hésitent pas à signaler un format sous plusieurs noms, faisant croire que leur logiciel supporte plus de format qu’en réalité. Ne vous laissez pas abuser ! Quand j’en étais certain, j’ai mis ensemble les différents noms pour un même format.
Formats reconnus par divers encodeurs
Encodeur 7-Zip PowerArchiver 7.02.08 Stuffit 8.02 WinAce 2.04 WinRAR 2.90 beta 4 WinZip 8.0
Formats Extension(s) Lecture Formats Lecture Écriture Lecture Écriture Lecture Écriture Lecture Écriture Lecture Écriture
ACE .ace XXXX XXXX XXXX XXXX
ARC .arc XX XX XX XX
ARJ .arj XX XX XX XX XX
Base 64 .b64, .mim, .mime, .mme X X
BH .bh XX XX
Binhex .hqx XXXX XXXX
BHX .bhx XX
CAB .cab XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX
Compress .z X X XX
CPT .cpt XX
JAR .jar XX XX XX
LHA .lha, .lzh XX XX XX XX XX XX
Macbinary .bin XXXX
PK3 .pk3
RAR .rar XXXX XXXX XXXX XXXX
Stuffit/StuffitX .sit, .sitx, .sea XXXX XXXX
TAR .bz, .bzip, .bzip2, .gz, .tar, .taz, .tbz, .tgz, .tz XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX
UUencode .uu, .uue X X X X
XXE XX XX
yEncode .yenc XX
ZIP .zip XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX XXXX
ZOO .zoo X
Total 34 16 31 13 28 14 27 4 29 4

Un regard rapide donne en lecture Power Archiver gagnant sans l’ombre d’un doute, suivi de Stuffit, WinZip et WinAce. En écriture, PowerArchiver terrasse ses adversaires. Cependant, n’oublions pas que les informations pour WinRAR manquent à l’appel, de même que pour 7-zip. Enfin, cela est-il pertinent ? :

  • Inutile de supporter dix mille formats s’ils ne sont jamais utilisés. Mieux vaut se concentrer sur les plus pertinents (quitte à garder un programme legacy pour les formats exotiques)
  • Je n’ai pas la liste exacte des formats supportés par 7-zip mais il n’a rien à envier aux autres de ce côté-là. Quant à RAR, ça m’étonnerai qu’il ne supporte pas l’enregistrement en zip…

Quels sont les formats les plus pertinents ?

Ce sont ceux que j’ai notés en gris foncé/XXXX : Zip, Tar, RAR et, de manière plus spécifique à une plateforme, Ace et CAB (Windows), MacBinary, BinHex et Stuffit(X) (Mac)

Les formats les plus puissants

Il fut un temps où j’aurais dis ACE, sans une hésitation. Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts.

  • RAR a repris du poil de la bête dans sa version 3.0 et a apparemment supplanté ACE.
  • StuffitX utilise un nouvel algorithme, très puissant.
  • 7-zip utilise aussi cet algorithme et, selon le concepteur du programme, de manière plus efficace qie Stuffit (il n’allait pas dire le contraire !)
  • BZip2 en revanche est déclassé. En attendant un BZip3 ?

Je ne peux départager RAR et StuffitX, n’ayant pu les comparer. De même, je ne peux vérifier les assertions selon lesquelles ACE serait dépassé. Bref, tout ce que je sais, c’est que BZip2 n’est pas premier

Les outils secondaires

  • Stuffit : de part sa conception multiblocs, il offre une interface en glisser-déposer exemplaire
  • Stuffit : le seul « grand » à supporter les resource forks du Mac
  • Les programmes Windows s’intègrent tous dans le menu contextuel (quitte à le ralentir considérablement, parfois)
  • BZip2 offre une très grande flexibilité et est totalement intégré dans l’univers Unix, plus encore que Zip et Stuffit sur Windows et Mac

Quelques autres avantages des uns et des autres :

L’extraction multiple

C’est un outil dont je rêve depuis longtemps, mais qui n’est apparu que depuis peu : la possibilité de décompresser simultanément et dans des répertoires individuels plusieurs archives.

Je connais quatre utilitaires Windows qui permettent de faire ceci :

  • Norton multiunzip. Je l’ai croisé quelque part, mais je ne sais pas où le trouver. Dans Norton Utilities, peut-être ?
  • Unpack pro. Là encore, je ne sais pas où le télécharger. Ce programme s’intègre au menu contextuel et vous pouvez spécifier quelles extensions il gérera. Sa grande force vient de sa polyvalence, il travaille sur les chaînes de caractère des fichiers, ce qui lui permet de virtuellement accepter n’importe quelles archives. L’inconvénient est qu’il ajoute une entrée supplémentaire dans le menu contextuel, déjà bien chargée, entrée qui n’adaptera bien sûr pas la charte graphique en usage dans les compresseurs et ne se logera pas à côté de vos commandes de compression (« extraire vers »…)
  • PowerArchiver. Eh oui ! Il le fait aussi. Malheureusement, il ne s’intègre pas au menu contextuel, ce qui limite son utilité. On peut néanmoins y trouver un grand intérêt vu que l’on peut sélectionner plusieurs fichiers dans plusieurs répertoires différents (peu utile dans mon cas) et que le programme ouvrira tout seul les fenêtres mères des programmes décompressés.
  • Winzip 8.1. La dernière version de WinZip intègre cette fonctionnalité, preuve que tous les compresseurs vont s’y mettre…

Lecture des archives auto-installables

Attention, je ne parle pas là des archives auto-extractibles (comme celles de rar, de stuffit ou de zip) mais bien des auto-installables, c’est-à-dire celles qui permettent non seulement de décompresser des fichiers et d’exécuter un programme d’installation apr ès. Les seuls cas que j’ai eu l’occasion de voir pour le moment sont les Service Pack de Windows 2000. Ils se décompressent puis s’installent. Vous allez me dire à quoi ça sert ? Et bien par exemple, à mettre la main sur le programme update.exe pour pouvoir se faire son CD de boot W2K SP2 + IE6…

  • WinZip et WinRAR lisent les auto-installables. Ce dernier a désormais deux avantages, lire le bzip2 (il y a un RAR pour Linux, aussi) et lire les auto-installables. C’est le meilleur logiciel pour les « à-côtés ».

Les licences

  • BZip2 et 7-zip sont Open-source
  • Stuffit et WinZip sont payants mais totalement utilisables ad vitam aeternam
  • Les autres sont payants et utilisables uniquement pendant une durée réduite et/ou limitée

Ergonomie

PowerArchiver et Stuffit utilisent une « iconographie » cohérente. À la manière d’ACDSee, toutes les archives se ressemblent, à l’exception d’une valeur indiquant le type d’archives. Ce procédé se révèle à l’usage très efficace, permettant d’un seul coup d’oeil de reconnaître les archives.

Les fenêtres de WinAce sont énormes et très Lego. Royaume du superflu, on se croirait sur un site commercial, sans parler des ressources nécessaires. Très désagréable à utiliser.

Conclusion

Pour un usage quotidien, je recommande Stuffit : il n’est le meilleur nulle part, mais il s’agit du meilleur compromis : gestion transparente des archives Mac, interface de glisser-déposer, iconographie cohérente, pas d’ennuis avec la licence, support en lecture et en écriture dans de nombreux formats importants. En fait, je compresse en BZIP -9 (en glissant les archives sur l’alias de DropStugg.app que j’ai mis sur le bureau). Quand je risque de perdre des données de Macintosh, je passe sur Stuffit : il est clairement dans le peloton de tête, mais dans ces cas-là ce qui m’intéresse, c’est surtout de conserver les resource forks. Et avec Stuffit, je suis tranquille.

qu’est-ce qu’il lui manque ? Je n’ai jamais eu besoin de décompresser une archive d’installation sur Mac (et si je devais le faire, je passerais par XCode, les outils développeurs d’Apple). La multi-extraction pourrait être utile, mais je ne suis plus un dingue du téléchargement, donc ça va aussi.

En fait, j’aimerais :

  1. qu’il lise l’ACE pour pouvoir lire mes anciens fichiers
  2. qu’il encode en RAR 3.0 et en 7-zip
  3. qu’il soit open source

Si je peux espérer un jour les points 1 et 2, je peux tout de suite faire une croix sur le point 3. Alors passons au plan B : que 7-zip sois porté sur Mac. Et pour mes archives Winace, je passerais par VirtualPC…

flattr this!