Archives pour la catégorie Amuser

Humour et insolite

Les films c’est pas marrant – In Nomine au Pays de Galles

Écoute, ça ne peut plus durer, tes écarts vont finir par me coûter mon poste.
— Je t’emmerde.
— Tu ne peux pas dire ça, tu es un familier de base, et tu me dois obéissance, si ce n’est respect.
— Je te sur-emmerde. J’aurais préféré Je t’overemmerde, mais comme ils t’ont pas tout bien branché tes neurones, t’aurais pas compris.
— Tu vas…
— Et ça m’aurait gâché mon effet, tu serais bien moins énervé. Tu pourrais presque retrouver ton calme et faire une phrase cohérente.
— Ouvre, je vais…
— Arrête de parler comme un mongolien. Bon, je fais un tour avec ta caisse et je te la rends.

Le grand gars très énervé à coté de la voiture avait en effet vraiment l’air bête. Mais bon, parler à une voiture ne fait pas très sain d’esprit, même quand elle vous répond.

La Mercedes 500 SEL démarra lentement et le type se mit à tambouriner sur le toit en hurlant.

Freine ! C’est un ordre donné par ton supérieur ! Heu… Procédure d’urgence ! Code A ! Connasse !

À ces mots, la voiture hoqueta une fois ou deux, puis parvint à s’éloigner.

Qu’il est con, c’est un pouvoir spécial, c’est pas possible autrement, pensa-t-elle.

La grosse berline remonta la rue de Rivoli, traversa la place de la Concorde pour s’engager en direction de l’Étoile, toujours en dessous des limitations de vitesse. Elle ne commettait jamais d’infraction lorsqu’elle réfléchissait. À tel point que cela faisait dix minutes qu’elle se traînait derrière une grosse BMW.

Le chauffeur mit son clignotant à droite et s’engagea dans l’entrée d’une arrière-cour. Il sortit une carte, la passa dans le boîtier et l’habituel feu orange signalant l’ouverture d’une porte de garage commença à clignoter. La Mercedes rentra à la suite de son bienfaiteur pour se retrouver dans un parking assez grand, peuplé d’une grande proportion de voitures de luxe, phénomène courant dans le quartier. Elle fit un tour complet et se trouva une place près de l’ascenseur. Elle continua à méditer sur ses possibilités d’action une heure de plus, puis cessa de se tourmenter à jamais. Un vigile passa en courant. Elle y pensait depuis des semaines rien ne venait. Elle pouvait rentrer dans le rang, supporter l’ultime connard pendant des années et espérer accéder au grade de Démon un jour. Elle pouvait détruire cette enveloppe dans une dernière connerie et retourner brouter des ronces pendant des siècles. Dur. Il fallait juste trouver une connerie suffisamment grosse.

Un moteur s’emballa une vingtaine de mètres plus en arrière. La Mercedes 600 qu’elle avait aperçue en entrant se propulsa à là hauteur de l’ascenseur avec un crissement de pneus. Le vigile en sortit à toute vitesse, ouvrit les trois autres portes et se précipita dans l’ascenseur.

Le familier roula jusque devant la 600, se posa contre son pare-chocs et la fit reculer jusqu’au fond tout en assimilant les détails qui les différenciaient. Quand la Mercedes arriva sur la place de parking, elle venait d’être poussée par sa sœur jumelle. Bien entendu, la nouvelle Mercedes 600 fonça jusqu’à l’ascenseur et ouvrit toutes ses portes. Eile n’eut à patienter que quelques secondes.

L’ascenseur s’ouvrit, le vigile courut au volant, un deuxième porteur d’oreillette beaucoup plus impressionnant posta un instant entre la voiture et l’ascenseur avant d’aller tenir la portière. Un couple trottina jusqu’à la banquette arrière. Lorsqu’ils s’installèrent, blottis l’un contre l’autre, la Mercedes ne pouvait pas croire ce qu’elle venait de voir. Elle faillit d’ailleurs rater le premier coup d’accélérateur du vigile nain. Le vigile de taille respectable s’était installé à la place du mort et avait commencé à s’adresser au couple en anglais. Malgré son incompétence crasse, le familier put entendre le ton particulièrement déférent utilisé par le gros con, ce qui confirmait en un sens ce qu’il avait vu.

Bien. On se calme, on se calme. Laissons l’autre conduire un peu, décida la Mercedes.

La voiture remonta la rampe, le conducteur sortit une télécommande de sa poche qui ouvrit la porte du garage. À peine avaient-ils débouché dans la rue que deux motos se mirent à leur coller au cul.

Escorte motard, normal, pensa-t-elle. Mais ce que le supposé garde du corps dit au conducteur infirma sa première impression :

Conduis le voiture très vite, nous avons de semer la papparazzi avant de arriver à la maison, OK ?
— Pas de problème, vous pouviez pas mieux tomber, on m’appelle Turbo Bruno. C’est parce qu’avant j’avais une R5 GT Turbo; maintenant j’ai une 106, la S16, hein, bien sûr, mais c’est resté.
— Yes, oui, OK, mais je préfère toi te concentrer sur ton conduite. Tu as boo un peu, hein ?
— Quoi ? A bout ? Non, je suis OK, t’inquiètes.

Le garde du corps ferma les yeux et reprit en illustrant du geste approprié.

Non, tu as boo du alcohol, eh ? Toi sens le bibine.

Un sentiment croissant de soulagement provoqua un grand frisson le long de la ligne de transmission. Vous savez, ce truc qui monte des entrailles lorsque vous venez d’entrevoir une solution à un problème pénible et ancien. Pareil, mais à l’échelle d’une Mercedes de deux tonnes. La vibration stoppa toute conversation dans la voiture l’espace d’un moment. Les passagers échangèrent un regard préoccupé et revinrent à leur souci principal.

Tu ne pouvoir conduire comme ça. Tu arrêtes le voiture, je vais conduire moi.
— Hé, mais c’est bon, on va pas se mettre la rate au court-bouillon pour quelques pastagas.
— OK, je sais pas ce que tu dis. Mais tu arrêtes le voiture ou je pète toutes les dents de toi.
— C’est OK, c’est OK, pas toutes les dents, je m’arrête.

Le vigile pressa la pédale de frein, sans aucun effet. Il se tourna vers le molosse avec un sourire gêné, ce qui lui valut bien sûr de se faire péter un certain nombre de dents. Le garde du corps enchaîna le coup de coude avec un serrage de frein à main, sans que cela provoque de diminution perceptible de la vitesse. Ce fut son tour d’afficher un sourire ennuyé. Il se retourna vers le couple pour se trouver sous le feu de deux regards interrogateurs pendant que le conducteur piétinait la pédale de frein. Avant qu’il n’ait le temps de hausser les épaules, l’autoradio se mit en marche, diffusant un beat lourd et très, très fort.

Les différents indicateurs lumineux se mirent à clignoter à l’unisson avec un morceau de pure techno hard-core. Il n’avait pas fallu plus de temps au garde du corps pour comprendre ce qu’il était en train de se passer. Lorsqu’il commença à déchirer un bout du toit à la main, la Mercedes était déjà lancée à grande vitesse sur les quais de Seine. Le son baissa d’un ton pour laisser une voix retentir avec force dans l’habitacle.

Messieurs-Dames, vous êtes dans la merde et je suis sauvé, merci. Toi le gros con, tu peux arrêter de tout déchiqueter, parce qu’on est à deux cent douze kilomètres à l’heure. Tu comptes jeter ta princesse en l’air en espérant qu’elle retombe bien à plat  ?

Il se rassit, tourna sa tête de coté et informa le couple qu’ils allaient mourir dans quelques secondes, qu’il avait mal fait son travail et que non il ne pouvait pas expliquer ce qu’il se passait, mais qu’ils comprendraient bientôt.

Yaaaaaaaaaa !

La Mercedes s’engagea sous le tunnel du pont de l’Alma, racla le mur droit sur une dizaine de mètres comme pour avoir un meilleur angle vers le piÏier qui allait ralentir sa course de manière bien plus radicale. Ce qui fut effectivement le cas, mais elle conserva assez d’énergie pour effectuer deux tonneaux complets avant de s’immobiliser. Sans plus de bruit ou de flamme, parce qu’il n’y a que dans les films que les voitures explosent.

Et les films, c’est pas marrant.


Source : In Nomine Satanis/Magna Veritas, 3e édition (1997)

flattr this!

Le chronon, l’unité fondamentale de temps

Temps de Planck, ce n’est pas super comme nom d’unité. Chronon, c’est un peu mieux (mais les paronymies avec gros gnon, grognon, gros con, ne sont pas idéales non plus).

Si on considère que :

  • le temps est discrétisé/quantisé/atomique
  • valeur minimale de temps = temps de Planck
  • temps de Planck = chronon

Alors :

1 chronon = 5.4 × 10−44 s = 5.4 × 10-20 ys = 54 trilliardièmes de yoctosecondes

Ou bien :

1 seconde = 5.4 × 1044 chronons = 5.4 × 1020 Ychronons = 54 trilliards de yottachronons

Pas encore très pratique.

À l’autre extrémité, on estime qu’il faut un googol d’années pour que la rayonnement de Hawking ait raison des trous noirs supermassifs. Voici effectivement de quoi rendre gogol.

Lire aussi Pérégrinations wikipédiques.

flattr this!

Autour de Montparnasse, il y a des pigeons

Aujourd’hui mercredi 25 octobre 2006, je suis rentrée à pieds du boulot. Arrivée sur l’esplanade devant la gare Montparnasse, trois petites dames vêtues d’un gilet aux couleurs bien vives distribuent des prospectus; je compatis à leur malheur et accepte les deux que l’une d’entre elles me tend.

J’y porte un regard distrait et me prépare à les jeter à la première poubelle venue quand je réalise que l’offre pourrait intéresser des gens que je connais. Je me mets alors à lire les petits caractères[1], et c’est là que je réalise, stupeur, que l’offre valable « jusqu’à ce dimanche » n’était en réalité valable que jusqu’à dimanche dernier! (Voir la zone entourée d’un trait rouge sur le scan.)

Prospectus obsolète
Prospectus pour une promotion… valable jusqu’à dimanche dernier.

En y regardant de plus près, je remarque d’ailleurs que le prospectus ne porte aucune mention de l’imprimeur, que je pensais pourtant légalement obligatoire — ni au recto, ni au verso. D’autant plus méfiante, je décide qu’ils ne risquent pas de me compter parmi leurs clients, et que j’en ferai même un billet, mon tout premier.

N’empêche, je me demande combien de personnes se seront fait prendre. Autour de Montparnasse, il y a des pigeons, même que certains les chassent, ils sont tellement cons.


  1. ^ J’ai dû faire un pacte avec le Diable dans une vie antérieure, je vérifie systématiquement les petits caractères.

flattr this!

Lois du jeu de rôle

Loi du MJ contrarié
On ne peut jamais prévoir un dixième de ce que feront les joueurs.
Loi de la CA féminine (a.k.a. Bulletproof Nudity)
À chaque vêtement qu’elle enlève, une femme gagne un point de classe d’armure. le terme de Bulletproof Nudity vient de GURPS Robots 3E, p.97 (marge)
Règle du ninja inversée
La difficulté de tuer un ninja est inversement proportionnelle au nombre de ninjas que l’on essais de tuer en même temps.
Corollaire rôlistique à Godwin
Plus une discussion dure longtemps, plus la probabilité de voir émerger la question de la supériorité [du katana sur l’épée occidentale / de l’arc long sur l’arbalète] s’approche de un. C’est moi qui ait inventé celle-ci, mais elle est aisément vérifiable (remplacez par l’AVS à Shadowrun, Donjons, ça pue à GURPS et votre jeu préféré avec sa marotte)

Un grand nombre de ces perles vient du domaine de Saladdin, le site de l’humour rôliste.

Voir aussi Brèves de taverne.

Ils en parlent mais ne me le disent pas, les petits cachottiers :

flattr this!

Très, très longue durée de vie

La tortue, ça vie longtemps ? Sornettes !

  • Methuselah (Mathusalem en anglais), le plus vieil arbre vivant, à 4789 ans (non, je ne sais pas comment ils font pour être précis à l’année près, surtout sans couper l’arbre), né au ⅩⅩⅤⅠⅠe siècle avant Jésus-Christ. Quelques années plus tard, c’est le début de la civilisation chinoise, du règne de Gilgamesh et de la troisième dynastie égyptienne. Du haut de ces branches, trente-huit siècles vous contemplent ! Sa localisation exacte est gardée secrète.
  • Prometheus, l’arbre le plus vieux jamais connu, dépassait peut-être les 5000 ans. Une jour de 1964, il a été coupé pour des raisons de recherches dont la pertinence fait encore question. Connards.
  • Pando (je me répands en latin) est le plus vieil organisme clonal connu. Il s’agit d’une colonie de trembles (l’arbre). Il s’agit en fait d’une seul et même arbre mâle qui s’est reproduit par multiplication végétative et donne l’impression d’une forêt. Il recouvre 43 hectares et a une masse totale estimée à 6000 tonnes. Il est tellement vieux qu’il a survécu à un changement naturel du climat.
  • Une gigantesque posidonie au large d’Ibiza (une plante à fleurs sous-marine) est estimée à 100000 ans d’âge (source). Dans sa grande sagesse, l’homme rejette des eaux usagées, construit sur le littoral et a (accidentellement) lâché caulerpa taxifolia, qui pourrait bien la détruire.
  • Toujours dans sa grande sagesse, un camionneur ivre a tué l’arbre du Ténéré, au Niger (précédemment amoché par un autre camion). Cet acacia était l’unique survivant de temps plus cléments, il avait lui aussi survécu à un changement naturel du climat. En 1934, il avait encore un tronc double et faisait des fleurs. Un officier français allait même jusqu’à supposer que cet arbre devait être tabou pour les Touaregs. Ils m’ont donné le trajet le plus difficile, celui où il y avait un arbre !

flattr this!

Mosquito, à bas les djeunz

Les djeunz vous insupportent ? Chassez-les de votre entourage avec des ultrasons que n’entendent que les moins de 25 ans : Mosquito (via un lecteur).

Pour ceux qui se demandent ce qu’est la miséphèbie : c’est un néologisme basé sur misanthrophie et έφηβος, éphèbos, adolescent en grec (un éphèbe est en français un beau jeune homme mais à en grec un sens plus large).

flattr this!