B, В, β, ß

Avertissement : il est possible que tous les caractères n’apparaissent pas dans votre navigateur. J’utilise exclusivement Unicode (UTF-8 pour être plus précis) et il possible que votre ordinateur (du fait du navigateur, du moteur graphique, des polices installées ?) ne puisse rendre certains caractères.

Au cas où vous n’arriveriez pas à lire le titre, ça ce prononce bé, vé, béta, eszet (estète). Il s’agit respectivement de la lettre B de l’alphabet latin, son ancêtre le bêta grec, son descendant le cyrillique et le eszet (allemand, qui n’a rien à voir mais dont la glyphe a, au fil de ses transformations, fini par ressembler à celle du bêta minuscule).

Glyphes et caractères

Bien que ces lettres se ressemblent beaucoup, elles sont différentes. En langage de typographe, nous dirons que ce sont des caractères uniques aux glyphes similaires. En conséquence, employer la lettre B latine en lieu et place du В cyrillique pour faire de l’économie de composition est une faute (tout comme omettre les accents sur les majuscules en français ; mais si vous avez lu cet article jusqu’ici, vous savez déjà ceci ).

Voici un petit récapitulatif des lettres « traîtres » (on pourrait parler de faux amis, si ce terme n’était pas réservé aux mots similaires en apparence entre deux langues) :

Glyphes similaires
Casse Lettre Signification Notes
Minuscule b
β Bêta
в
ß Eszet Sharp s en anglais
Majuscule B
B Bêta
В
SS Eszet Pas de majuscule spécifique, on utilise un double S.

Ce billet à été écrit sur la lette B car c’est celle qui présente le plus de pièges. Néanmoins, on pourrait en faire autant avec la lettre A ainsi que sur beaucoup d’autres : tant les alphabets grec que cyrillique sont très proches du latin.

Le plus important à retenir ici est qu’une glyphe n’est pas un caractère. Pour ceux d’entre vous qui savent ce que CSS veut dire, la différence sera évidente : il s’agit de séparer la signification (structure) de l’apparence (la présentation).

Limitations

La norme Unicode, seule à même de pouvoir encoder tous les caractères au monde, est bancale (broken-by-design, comme diraient les anglophones).

  • D’une part, elle est connue pour être inférieure en qualité à l’encodage Shift-JIS, utilisé en Asie Pacifique, quand il s’agit d’encoder les caractères chinois, japonais et coréens (CJK). Voir à ce sujet le texte shift-JIS & UTF-8 par Hiroshi K.
  • D’autre part, en vu d’assurer la compatibilité ascendante (avec les normes précédentes), elle inclut parfois plusieurs glyphes pour un même caractère.

flattr this!

  • Le ß, c’est la ligature s long + s court, très utilisé en français et en anglais jusqu’au XVIIIe siècle. Jean-Jacques Rousseau signait Roußeau.

    Et j’ai trouvé un « Acte de naißance » de 1873…

  • Ali Baba
    Je n’ai pas mis le bêta majuscule dans le titre, mais il est dans l’article. Vu, au moins sous Mac OS X, la très grande ressemblance des glyphes du beta majuscule et du bé latin, j’ai préféré faire jouer la ressemblance entre le beta minuscule et l’eszet.
    Effectivement, il ne faut pas espérer briller en société lors d’une discussion en Grèce si on ne connaît que le grec ancien. Si l’écriture n’a pas trop changé, la prononciation est différente (sans atteindre les sommets des sinogrammes, qui permettent l’intercompréhension écrite entre Chinois et Japonais, alors qu’ils ne se comprennent pas quand ils parlent – personnellement vérifié tous les jours).
    Thomas
    Merci, je l’ignorais. À rapprocher de l’esperluette, qui est initialement une ligature de et (ce qui est encore visible dans une police comme Apple Chancery, sur Mac) et de l’esh minuscule (ʃ, le symbole phonétique de la mouillure ch, la majuscule ressemblant au sigma majuscule grec, dont la minuscule ne ressemble pas à l’esh minuscule. Ah ! les lettres…), qui ressemble grandement au s long. chat = [ʃa]
  • Je ne savais même pas que j’avais une police appellé Stone sans :-). C’est vrai que c’est un peu plus visible, principalement par la moindre ornementation et donc le moindre « bruit ».

    Pour Papyrus, la « barre du t » est trop basse, la parenté se voit top peu (même si ça donne un très bel effet).

  • Kat, merci pour ce lien, très intére?ant.

    Est-ce que le esh (?) et le s long (?) sont la même « lettre » ? En tous les cas, si j’agrandis (avec la même police), je vois distinctement deux glyphes différentes.

  • Les caractères bizarres sur ce blog

    Que sont ces caractères ? Ce que vous voyez à l’écran, ce sont des glyphes (des images, pour aller très vite) de substitution à des des caractères Unicode non reconnus. Pour faire simple, Unicode est un format permettant non seulement…

  • Glyphes et caractères

    Des paires asymétriques Un glyphe, plusieurs caractères Un caractère, plusieurs glyphes Quatre cas particuliers Les ligatures Les diacritiques Unicode et les glyphes La casse Conclusion Des paires…