Tous les articles par David Latapie

Innovations in altcoins

I already said in the past how I consider altcoins as the promising-yet-undervalued part of the cryptocurrency ecosystems. Altcoins are frowned upon, as "profitors", trying to steal honest people money out of BTC.

I beg to disagree. Altcoins follow a Darwinian evolution. And everywhere Darwinian evolution is at work, make sure to keep an eye.

Altcoins are very similar to Linux distributions. Much like Linux distributions are based around a core (the Linux kernel), the altcoins gravitate around a basic concept (the blockchain). Granted, the altcoin ecosystem has its share (or even more than its share) of scams. It also has a lot of sincere-but-failed attempts. And, finally, several lessons, successes and innovations.

Here, I will try to list them:

Lessons

  • Initial distribution issue is of paramount importance. A currency considered as unfair won't succeed (except if it Bitcoin, for historical reasons)
  • No IPO, no premine. These two are free entrances for scammers. Sometimes IPO and premine are sincere (like NXT, maybe), but the market doesn't know
  • No PoW (or Groestl PoW/PoS). Proof-of-Work is bad for the environment, particularly the oldest one (SHA-256); like Accelerando's Charles Stross said it, "Mining BtC has a carbon footprint from hell" (read bitcarbon.org). Plus, I read that in order to sustain its price, PoW requires more coins every day (a criticism of Dogecoin) - I don't understand this argument, but this is a recurring one. Pure PoS (proof-of-stake, i.e. interests)has proved reliable (although I think it had not yet been cryptographically proven), but the issue of initial distribution still occurs. One way around it is Fast PoW (MintCoin and later BlackCoin, only five weeeks and one week, respectively), but the shorter the PoW phase, the less fair it is; the longer the PoW phase, the more polluting it is and the more it encourages rich mining rig owners. PoW has its shortcomings, what about the alternative? At least, use a less consuming hash algorithm, like GroestlCoin does with Groestl (less energy-demanding than X11 or Keccak, themselves less energy-demanding than Scrypt, itself less than SHA-256); the added value of Groestl is that the "richer advantage" (owning several GPU) is less interesting with Groestl; so fairer.

Successes

  • The simple answer is: look at http://coinmarketcap.com/ after filtering out the heavily premined coins. I will give only some
  • LiteCoin: the original "for the rest of us" currency. The idea was that BTC had moved in the realm of the riches, since SHA-256 is only minable with expensive purpose-made machines (ASIC). Litecoin moved to the Scrypt algorithm.
  • Blackcoin. Nugh said. +7400% in one month (due in no small part by the fact that people want to leave the "bitcoin trap" now that the price is falling). Before reaching the 10k satoshi barrier, it suffered heavily from price manipulation, which in turn lowered the confidence of all but day-traders. It remains to be seen if it will continue that way. Any sane mind would say it cannot. But a sane mind would not be on the crypto world.

Innovations

  • PoS. Initiated by PeerCoin, turned into a power of its own by MintCoin (and later BlackCoin but in much smaller way), PoS avoids the environemental issue of PoW (see above). Pure PoS production would tend to favour high interest (like PoScoin, GhostCoin and MintCoin do with 50%, 50% and 20% annually respectively). Other coins consider PoS should not "compensate" for PoW but just be a nice addition for a coin that has a value of its own (this is the route BlackCoin is taking, with a x74 increase in one month, almost Bitcoin-like)
  • Proof-of-Transaction. FlutterCoin's innovation is to reward people for actually spending the money. That's an interesting idea: after all, a money has long-term value only if it is being spent. This has similar implementation in real economy, where people receive fiat for buying something in fiat, effectively becoming a discount.
  • Merged mining. To enforce security, some coins are created on top of other - this also lowers the environment footprint of the coin to almost zero (out of the cost of the parent coin, of course). Dogecoin is taking this route.
  • Plugable coins. Similar to merged mining, some coins are meant to be extensions of another coin. The best-known is Mastercoin.
  • Non-currency use of cryptos. Namecoin is the best-known of them, but not the most versatile. Namecoin plans to be used as a decentralised DNS. But other new use of the blockchain technology are being considered. NXT is definitely the most talked about, with smart contracts (also a Mastercoin possibility), coloured coins (coins that the sender may be sure it will be used for what he wanted it to be), decentralised voting, cost-cutting for directories maintenance (this is what the real banks are the most interested about at the moment)
  • Greater anonymity. Give an IBAN to someone, this person won't know how much money you have and the history of your bank account. Give a cryptocurrency address to someone and this person will now everything. This may be both a good thing (sousveillance) and a bad thing (loss of privacy). That's why some currencies like Darkcoin, Anoncoin and Zerocoin have improved upon this.
  • Resilience to concentration. As mentionned earlier, ASIC are a plague for the "rest of us" who can't afford them. Litecoin was the original "anti-ASIC" coin. Unfortunately, ASIC are coming to the Scrypt algo. The answer was double-sided: on one hand, move to other hashing algorithms (I already mentionned why Groestl is the most interesting one for the moment); on the other hand, use difficulty retargeting, since ASIC, being so specialised, cannot adapt to such a change - this was the reason for the initial success of Vertcoin, the first "anti-ASIC" coin. This lead to Kimoto's Gravity Well and later on Darkcoin's Dark Gravity Well. Notice that these anti-ASIC strategies are simple useless for pure PoS coins: no mining, no problem :) Other attempts at getting a fair distribution are Faircoin's 100% quick giveaway and FaucetCoin's long giveawat by the use of faucets.
  • Multipools. Less an innovation than a strategy. A multipool automatically switches mining from one PoW coin to another and usually autosells in a given currency (BTC most of the time, but there are a BlackCoin and a MintCoin multipool). It is a parasistic attitude, in that such multipool destroy the value of the said coin and is pretty similar to what happens in life science (botany and zoology particularly): a predatory behaviour and more exactly an apex predator attitude, with all the risks involved in it (an apex predator can die because it exhausted its food ressource). Think also of the ecology of vulture and lions in the wild: when a gnu is dead, common vultures come but cannot pierce the skin. Greater vultures with stronger peak can pierce and they feed. Once they are full, they leave and the common vultures can take the rests... until the lion come and only after he left will other animal be allowed to eat what is left of the gnu. Here, multipools are the lions - they usually do not come first, but when they come, the come in force. That's why several coins resorted to Fast PoW: PoW is over before any big player had a chance to notice. In real world economy, there is a proverb for this: "giant or dwarf". Giant survive, dwarf get unnoticed and everything is between is getting crushed.

To sum it up, the innovations are about lessening the environmental footprint, increasing fairness of distribution, encouraging spending and exploring non monetary uses. Except for the last two, these are domains where the historical Bitcoin falls flat and shows no sign of getting any better.

Altcoins, the future of bitcoin!

flattr this!

Manager IT en recherche de poste

Je cherche  un emploi qui combine mes trois centres d'intérêts professionnels : la management, l'informatique et l'environnement international.

Lire la suite

flattr this!

8 reasons to invest in Mintcoin

 Why you should invest in Mintcoin

Mint Coin 2Much like dragonflies or Linux distributions, altcoins are living organisms. They follow a Darwinian process - it's fascinating to watch. Some dominate the ecosystem (Bitcoin, Litecoin), some try to differentiate (Litecoin, Ripple, Namecoin, Peercoin, Nextcoin... Mintcoin), others live as parasites (pump and dump) or take advantage of exaptation (recycling an organ for another purpose) as Dogecoin did by recycling the original parody "organ" into a powerful community "organ".

It is impossible to know with certainty which cryptos will prevail. But it does not prevent developping some tools to see more clearly and focus on cryptos which can work! Getting reliable indicators is the key.

Now on a currency that is only one month old and already impressive: Mintcoin. And why I think it's worth it.

Mintcoin pros

At the technical level.

  • Fairer distribution. Mintcoin uses hybrid PoW/PoW (like Peercoin), which has several advantages:
    • PoS is more environmentally friendly and less vulnerable to 51% attacks
    • It does not give an awful advantage to rich people (who can afford to pay an ASIC?)
    • Unlike Ripple (centralised) or Nextcoin (appointment), Mintcoin allows more people to have access to this money. And so the stakeholders are much more numerous (I do not have the figures, but I guess it is possible to find it)
  • Reduced speculation. Mintcoin also reduces the incentive for speculation (day trading and arbitrage) because one must keep its currency for 20 days in the same wallet (so if you send it to an exchange, it counts as a change of wallet) to benefit from the significant interest (20% the first year)
  • ASIC-resistant. Since the period of mining is reduced (5 weeks) and the halving are well on their way, the time that large owners graphic card or ASIC scrypt soon hear about Mintcoin, it will be too late.

At Community level.

  • Friendly name. Mintcoin has a friendly name. It is very important for adoption. Two commenters reported that their wife liked it. Similarly, the image of mint is positive. We think of freshness and lightness. In addition, in English, "to mint" means "create money".
  • Mintpal. Precisely, if not that much a coincidence if the biggest market place Mintcoin is called ... Mintpal . This is a coincidence in that there was no consultation with the dev, but not that much because with the word "to mint" (mintpal, friend of currency creators) it was predictable! In any cases, having a exchange with a similar name definitely is good for Mintcoin.
  • Popular. The applause is a good indicator of interest. The first week, there was already 50 pages on the announcement topic. Now, after only 4 weeks, we are at 300 - mintcoin was announced on coinmarketcap where it peaked in #18 and it also is on cryptsy and it was even a first time coinwarz, fortunately the site has not discovered earlier. Number of pages is an important element to gauge the popularity and popularity is fundamental to a social tool as a currency (yes, a currency is a social tool, as it benefits from the network effect)
  • Long term. Much of constructive commentators agrees to view Mintcoin as a long-term currency - anything but yet another pump and dump
  • Very active team. An extended team is in place since February 16 (for transparency, I must tell you that I am the founder - contact me if you want to participate). Today Mintcoin enjoys a prominent site (www.mintcoin.cc), business partnerships (so you can buy ink cartridges or self catering), dice games, and other projects suc as mintstart which will be unveiled shortly and yet some other which are still confidential. The extended team is very productive and involved.

Remember, this is not the most powerful technology which end up winning; it is the most popular. VHS was worse than Betacam, HTML was lower than the competition, SDRAM was below the BEDO, Flash memory was inferior to other solid-state technologies, Google+ is just a pale imitation of Google Wave... Mintcoin is probably not the most powerful crypto in terms of functionality, but it is one that is in the forefront of the currencies in which you can win.

Be swift in investing, because this is the end of the week. Mintcoin is at 28 satoshi at time of writing but it will soon increase (we noted a mechanism of massive appreciation during the weekend and depreciation on the next Friday without going as low as the previous week, the same mechanisme as Bitcoin experienced!). And there are only 12 days before the completion of mining.

Useful links

flattr this!

Mintcoin, monnaie d’avenir

Pourquoi vous devriez investir dans Mintcoin

Mint Coin 2

Les altcoins sont des organismes vivants, comme les libellules ou les distributions Linux. Elles obéissent à un processus darwinien — c’est fascinant à observer. Certaines dominent l’écosystème (Bitcoin, Litecoin), certaines essaient de se différencier (Litecoin, Ripple, Namecoin, Peercoin, Nextcoin… Mintcoin), d’autres de vivre en parasite (les pump and dump) ou encore bénéficient de l’exaptation (recyclage d’un organe dans un autre but), comme Dogecoin, qui a recyclé la parodie initiale en communauté puissante.

Il est impossible de savoir avec certitude qui l’emportera. Mais ça n’empêche pas de disposer de quelques outils pour y voir plus clair et se concentrer sur celles qui peuvent marcher ! Avoir les bons indicateurs, en somme.

Je vais vous parler d’une monnaie qui a à peine un mois, Mintcoin. Et pourquoi je pense qu’elle vaut le coup.

Atouts de Mintcoin

Au niveau technique.

  • Répartition plus équitable. Mintcoin utilise l’hybridation travail/détention (PoW/PoS, initiée par Peercoin), laquelle a plusieurs avantages :
    • La PoS est plus respectueuse de l’environnement et moins vulnérable aux attaques 51%
    • Elle ne favorise pas autant les riches (qui a les moyens de se payer un ASIC ?)
    • Contrairement à la centralisation de Ripple ou la cooptation de Nextcoin, Mintcoin permet à davantage de personnes d’avoir accès à cette monnaie. Et donc, la communauté des possesseurs de Mintcoin est importante (je n’ai pas les chiffres, mais je suppose que ça se trouve)
  • Réduit la spéculation. Mintcoin réduit aussi l’incitation à la spéculation (day trading et arbitrage)  car il faut conserver sa monnaie pendant 20 jours dans un même portefeuille (donc, si vous l’envoyez sur une place de marché, c’est un changement de portefeuille) pour bénéficier des importants intérêts.
  • ASIC-resistant. Comme la période de minage est réduite (5 semaines) et dégressive, le temps que les gros possesseurs de cartes graphique ou bientôt d’ASIC scrypt entendent parler de Mintcoin, ce sera trop tard.

Au niveau communautaire.

  • Nom sympathique. Mintcoin a un nom sympathique. C’est très important pour l’adoption. Deux commentateurs signalaient que leur femme aime bien. De même, l’image de la menthe est positive. On pense à la fraicheur et la légèreté. En plus, en anglais, “to mint” signifie “créer de l’argent”.
  • Mintpal. Justement, hasard pas si coïncidental que ça, la plus grosse place de marché de Mintcoin s’appelle… Mintpal. C’est un hasard dans le sens qu’il n’y a pas eu de concertation avec les dev, mais pas tant que ça parce qu’avec le mot “to mint” (mintpal, l’ami des créateurs de monnaies), c’était prévisible ! En tous les cas, ceci améliore la visibilité de Mintcoin que d’avoir une place de marché avec un nom proche.
  • Populaire. L’applaudimètre fonctionne bien : en une semaine, 50 pages sur le topic d’annonce. Actuellement, après seulement 4 semaines, nous en sommes à 300 - mintcoin a été annoncée sur coinmarketcap ou elle a culminé à la dix-huitième position et elle est aussi sur cryptsy et elle a même été un temps première sur coinwarz, heureusement que le site ne l’a pas découvert plus tôt. La pagination est un élément important pour jauger de la popularité, et la popularité est fondamentale pour un outil social comme une monnaie (oui, une monnaie est un outil sociaux, puisqu’elle bénéficie de l’effet de réseau)
  • Long terme. Une grande partie des commentateurs constructif s’accorde pour la voir comme un investissement à long terme — tout le contraire d’une énième pump and dump
  • Équipe très active. Une équipe étendue s’est mise en place dès le 16 février (par transparence, je me dois de vous préciser que j’en suis le fondateur — contactez-moi si vous voulez participer). Aujourd’hui, Mintcoin bénéficie d’un site de premier plan (mintcoin.cc), de partenariats commerciaux (vous pouvez ainsi acheter des cartouches d’encre, une location de vacance ou des outils de sculpture sur bois), de jeux de dés, de et d’autres projets, comme mintstart qui sera dévoilé sous peu ou d’autre dont le nom est encore confidentiel. L’équipe étendue est particulièrement productive et impliquée.

N’oubliez pas : ce n’est pas la technologie la plus puissante qui s’impose, c’est la plus populaire. VHS était inférieur à Betacam, HTML était inférieur à la concurrence, la SDRAM était inférieure à la BEDO, la mémoire Flash était inférieure aux autres technologies de mémoire solides, Google+ est faiblard face à Google Wave… Mintcoin n’est probablement pas la monnaie la plus puissante au niveau des fonctionnalités, mais c’est celle qui est dans le peloton de tête des monnaies sur lesquelles vous pouvez y gagner.

Dépêchez-vous d’acheter, c’est le moment, c’est la fin de la semaine. Elle est à 28 satoshi au moment où j’écris mais ça va vite monter (mécanisme d’appréciation massive durant le week-end et dépréciation en fin de semaine sans descendre au niveau de la semaine précédente ; ce mécanisme, constatée les dernières semaines, est le même que celui qu’a connu bitcoin !). Et il ne reste plus que 12 jours avant la fin du minage.

Liens utiles

flattr this!

Mintbox 2 : attention danger

Résumé : n'achetez pas la Mintbox 2. Achetez un Compulab FIT PC3 T56N.


Pourquoi danger ?

Le prix

Elle ne coûte pas 599 dollars / 437 euros. Elle coûte 600 euros (600,748892 euros pour être exact).

La raison ? TVA, frais de port et de douane — et à part les frais de port, vous n'apprenez le reste que plus tard, par UPS. Quand je les ai contacté, Compulab m'a gentiment dit vous savez, on peu pas savoir combien ça va coûter. Et l'annoncer clairement sur votre site (mal foutu d'ailleurs, on a l'impression qu'ils sont en rupture de stock), c'est trop compliqué ?

Au total, j'en ai eu pour 150 € de plus que le prix affiché. C'est-à-dire un surcoût de 37%. Oui, plus d'un tiers. Plus vraiment une affaire.

La livraison

Ensuite, le transport fut un cauchemar. Il a fallu 4 jours ( !) à Compulab pour s'occuper de ma commande. Certes, le trajet Israël-France fut rapide mais une fois arrivé en France, le cauchemar a continué. Mon colis est arrivé un peu avant 7 heures du matin le vendredi puis… plus rien. Plus rien le vendredi, plus rien le samedi (tiens, UPS ne bosse pas le vendredi et le samedi ?).

Le lundi, arrivée de mon colis chez moi sans que je sois prévenu de l'heure. J'avais un rendez-vous d'une demi-heure, c'est bien sûr à ce moment-là que le livreur est arrivé. Il ne m'a pas appelé, bien sûr, alors qu'il avait mon téléphone mobile - j'ai plus tard appris que les livreurs n'ont pas forcément de mobile, incroyable vu leur métier. Le colis devait m'être remis en mains propres car je devais payer les frais de douane (c'est à ce moment que j'ai appris leur existence - imaginez mon état d'esprit après les mauvaises surprises des jours précédent et du jour même).

On continue. J'ai dû me rendre à UPS à Saint-Ouen (une heure de transports en commun et de marche pour un aller simple). Deux fois et pour rien. La première fois, j'avais eu des instructions erronées et une agent de service qui considère que même si elle ferme à 20 h, elle peut à 19 h 45 ne pas m'accepter. La seconde fois, elle m'apprend qu'ils ne prennent pas la Carte Bleue (c'est fou, non ?) et le seul guichet de retrait relativement proche (15 minutes de marche A/R, quand même) était... en panne ! J'en avais marre, je décide de me faire livrer au travail. On m'annonce que je recevrais mon colis à 10 heures. En fait, j'ai attendu et appelé (numéro surtaxé, bien sûr, comme le lundi) et le livreur est passé à... 17h30 (imaginez que j'ai passé ma journée à m'arranger pour être toujours dans une zone avec du réseau, ce qui m'a contraint à manger en quatrième vitesse, le restaurant d'entreprise n'ayant pas de réseau).

Le produit

J'obtiens enfin mon colis. Je commence à avoir l'habitude, alors ma première réaction est "qu'est-ce qui peut tourner mal" ?

Eh bien, voici :

  • le connecteur d'alimentation est au format israélien, pas européen. Heureusement, j'avais un connecteur de rabe.
  • pas de port série ou d'adaptateur - or, je n'ai qu'un clavier série (ainsi que deux claviers sans fil auxquels il manque une pièce).
  • pas d'adaptateur VGA. J'ai couru à la FNAC de Châtelet (qui était fermée) puis à celle des Champs (je suis arrivé dix minutes avant la fermeture, sous la pluie et encombré parce que j'en avais profité pour prendre mes claviers sans fil, je vous en parle juste après). Là, j'apprends qu'ils n'ont pas d'adaptateur HDMI-VGA ou DP-VGA et que même une double connexion, ils ne peuvent faire, ils ont plus. Et aussi qu'ils ne peuvent m'aider pour aucun de mes deux claviers sans fil (ah si : acheter une souris Logitech sans fil premier prix juste pour le dongle qui me manquait).

Du coup, pour le troisième jour d'affilé (voire le sixième si on compte l'histoire de l'aéroport), je ne peux pas utiliser mon ordinateur. On en est à deux semaines sans ordinateur.

Enfin le quatrième jour j'arrive à choper un adaptateur VGA et un clavier USB. Alléluia ! Je vais enfin pouvoir utiliser ma machine (j'en était arrivé à un moment où je n'avais même plus envie de l'utiliser, ma machine toute neuve, c'est vous dire). Et alors vint, après le prix et la livraison, la troisième partie : l'utilisation.

Bilan des mauvaises surprises de la Mintbox 2.

  • L'alimentation se débranche très facilement, plus facilement encore que sur un portable ou sur un rasoir électrique. Oui, c'est bien ce que vous pensez : la perte de données vous pends au nez si vous déplacez votre machine sans tenir le câble avec une main.
  • Ensuite, je n'ai pas plus activer l'UEFI. Je pouvais l'activer dans le BIOS, mais ça ne fait aucune différence.
  • Troisièmement, le BIOS lui-même est décevant. Pas de système de gestion d'énergie. Surtout, pas de power on keyboard, une fonctionnalité que j'adore. Heureusement que je compte laisser la machine allumée tout le temps.
  • Quatrièmement (mais c'était à prévoir, donc ce n'est pas vraiment une déception), le disque dur est bruyant. Mais j'habite au calme, ma machine est à 30 cm de moi et, quand vous avez supprimé toutes les sources de bruit, forcément le seul qui reste vous semble bruyant. Je compte de toute manière mettre un SSD (je pense que la MintBox 2 n'a pas la technologie NVM-Express qui tire au maximum partie des SSD, malheureusement).
  • Le dernier mais non le moindre (mais il me faut encore conduire quelques tests) : il semble que la machine est bruyante (long sifflement) même éteinte (en hibernation). Si je débranche l'alim, le sifflement s'arrête.

Génial, la Mintbox 2, non ? Alors certes, elle est deux fois moins chère que les versions i3 et i7. Mais quand même.

Mon conseil

Oh, en parlant de ça : pendant que je m'inquiétais de ne pas voir mon colis arriver, j'ai contacté Compulab qui m'a répondu que... ils ont un revendeur français, et sur Paris !

J'étais fou. De colère.

Un revendeur. Avec possibilité de le chercher sur place, donc aucun frais de port. D'avoir un vrai service après-vente (parce que le SAV par envoi à l'international...) ainsi que les 14 jours de satisfait ou remboursé que nous donnent la loi.

N'achetez pas la Mintbox 2. Au mieux, achetez la "Mintbox 2 AMD" chez IPC4U. Pour un prix moindre et une tranquillité supérieure, vous aurez en plus une meilleure carte graphique (l'AMD semble être entre un i3 et un I5 pour la performance). Et je suppose que vous aurez la même garantie de 5 ans (sauf sur le disque dur, exactement comme pour la Mintbox 2).

Et vous n'aurez pas l'horloge en hébreu.

Compulab FIT PC3 T56N

flattr this!

Comment améliorer son salaire

Causes et pistes
Diplôme Mastère spécialisé ou MBA (comment choisir)
École La plus prestigieuse, surtout pour le dernier diplôme (HEC ?)
Compétence Expérience, proactivité
Localisation Paris ou étranger (MGSI en FR, US ou CA)
Âge Vieillir ;-)
Sexe Concurrence ou justice
Ethnie Concurrence ou justice

Gestion de carrière : pour les postes cadre intermédiaires et supérieurs, vous avez jusqu'à 45 45 ans pour être recruté par CV. Pour les postes supérieurs qui s'acquierent généralement au-delà de cet âge (cadres dirigeants), le recrute se fait par cooptation. Donc, soignez votre entregent (le moyen) et votre réseau professionnel (la fin) !

flattr this!

La gauche, toute une nébuleuse

Article de Philippe Raynaud paru dans "Direct soir", il y a longtemps, au moment de l'affaire Julien Coupat.

Auteur de "L'extrême gauche plurielle — entre démocratie radicale et révolution", Philippe Raynaud, professeur de sciences politiques à l'université de Paris-II, décrypte pour "Direct Soir" l'ensemble des courants de la gauche.

Gauche plurielle
Le PS, les Verts et les Communistes constituent la gauche plurielle, selon la formule de Lionel Jospin. Il s'agit de l'union traditionnelle de gauche ou de la gauche gouvernementale.
À gauche de la gauche
Plus à gauche, il y a des courants pour qui la gauche officielle a trahi ses soutiens mandants. On les appelle gauche de la gauche. Il s'agit de mouvements radicaux, du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, de Jean-Pierre Chevènement d'une certaine manière, de José Bové avant qu'il ne s'allie avec les Verts, d'Attac ou des collectifs altermondialistes […]. Curieusement, Attac est affaibli aujourd'hui alors qu'il devrait prospérer avec la crise, mais depuis 2005 et le non au référendum européen, il tend à se dissoudre. Ceux qui contestent aujourd'hui le néolibéralisme se dirigent vers des organisations plus politiques.
Extrême gauche
À l'intérieur de l'extrême gauche, on trouve la LCR et le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancenot, les lambertistes (courant trotskiste, NdlR) et Lutte ouvière. Ils militent pour un changement radical débouchant sur la fin du capitalisme. Ils veulent un rapport de force, une rupture complète avec l'économie de marché. […] La LCR reste dans des formes politiques assez classiques. Elle agit de manière privilégiée par la propagande, le soutien aux mobilisations et participe aux élections même si, dans la rhétorique, elle ne compte pas sur celles-ci.
Ultragauche
Il s'agit de courants beaucoup plus nébuleux, éventuellement clandestins, qui refusent la lutte politique classique via les élections ou les mobilisations sociales, et développent des formes de protestations radicales parfois violentes mais pas nécessairement meurtrières.

flattr this!